Chacun sa vision ?

Imaginons deux enfants de quatre ans jouant au bord de l’eau. La mer leur apporte leur lot de vagues bien adaptées à leur âge et les mamans assistent un peu plus loin à ce moment de jeu tout en papotant.

Soudain, une vague plus grosse les balaye et les roule jusqu’au bord. Un peu groggy, ils courent vers leurs mamans, le maillot remplis de sable, et se jettent dans leurs bras. Le premier affiche sa joie, tout content d’avoir vécu l’aventure du siècle, il gardera le souvenir d’avoir survécu avec courage à une vague gigantesque. Le deuxième, en revanche, se jette dans les bras de sa maman en pleurant et cherche le réconfort après avoir vécu une situation terrifiante.

Que remarque-t-on alors ? Les enfants ont une réaction diamétralement opposée alors que la vague était la même pour les deux. C’est donc bien l’interprétation d’une situation qui diffère selon chaque personne. C’est notre perception qui engendre nos comportements et non la situation elle-même.

Pourtant, être à l’aise en société, nouer des contacts fructueux ou faire face à une situation stressante, n’est pas si compliqué si l’on garde à l’esprit le fait qu’une situation, quelle qu’elle soit, est la même pour tous. Pour la gérer au mieux, sans être pollué par nos émotions, il est fort bénéfique de focaliser sur la solution ou la manière de s’en sortir, plutôt que de la juger.

Modifier son discours intérieur, ou se faire accompagner pour apprendre à le modifier, permet de lâcher prise pour ne plus réagir à chaud. Vient alors un moment plus serein qui laisse place aux intuitions, aux solutions dynamiques et aux apprentissages, menant à des résultats et des solutions positives.

chacun sa vision