Communication interpersonnelle : comment faire pour mieux communiquer ?

La communication interpersonnelle n’est pas chose aisée. Il arrive que nous ne parvenions pas à transmettre le message que nous souhaitons faire passer. Alors comment s’y prendre pour faire passer une bonne information à son interlocuteur ? Les réponses coachs pour améliorer votre communication interpersonnelle.

Communication interpersonnelle ? Définition

La communication interpersonnelle regroupe les interactions entre individus afin d’échanger des informations, des idées, des émotions… La communication est l'action de communiquer, de construire une relation avec une autre personne ou un groupe de personnes, de transférer quelque chose à quelqu'un.

Communication non verbale

La communication interpersonnelle est verbale ou non-verbale.
Dans le secteur professionnel, la communication interpersonnelle a une place importante au niveau du management, au niveau des employés également.

La communication interpersonnelle est établie sur l’échange de personne à personne, chacune étant à tour de rôle l'émetteur et/ou le récepteur dans un rapport de face à face.

Quelles sont les techniques de communication pour améliorer les relations ?

- La PNL ou programmation neurolinguistique
- Le coaching de vie
- Le Développement Personnel

Préambule à la communication interpersonnelle

Avant de vous dévoiler des techniques pour améliorer votre communication interpersonnelle, il est important d’avoir conscience que chaque individu a sa propre « carte du monde ».
Même si nous nous retrouvons dans la manière de penser de notre interlocuteur, il y a obligatoirement des choses qui distinguent notre carte de celle de notre interlocuteur.
Nous nous programmons tout au long de notre vie en fonction de nos environnements, nos expériences, nos capacités, notre perception sensorielle et notre quotien émotionnel.
En conséquence, avant de parvenir à la compréhension de notre interlocuteur, notre message traverse des filtres qui ne sont pas les nôtres.

Ajoutez à cela notre communication non-verbale, l’environnement dans lequel se déroule la discussion, le moment, notre vocabulaire et… la réception de notre message peut très vite se retrouver dans la voie de l’interprétation ou celle de l’incompréhension.

Communication interpersonnelle : définition

Alors comment être entendu et optimiser notre communication interpersonnelle ?

Nous allons vous donner quelques outils qui vous seront utiles pour gérer certaines situations de communication interpersonnelle. Pour se faire, 4 situations vont être analysées :

1) Pour transmettre une information :

  • Avoir soi-même une vision claire de l’information.
  • Se questionner :

→ De tout ce que j’ai envie de dire, si la personne ne peut retenir qu’une seule information, laquelle je veux que ce soit ?
→ Comment puis-je la formuler clairement avec le moins de mots possible ?
→ Mon langage est-il adapté à mon interlocuteur ?
→ Est-ce le bon moment pour faire passer cette information ? Les bonnes circonstances ?

  • Utiliser nos réponses pour construire notre message avant de l’exprimer.

2) Pour faire une demande :

  • Elaborer sa demande en exprimant ses besoins, ses ressentis : Si nous demandons à notre enfant « Peux-tu ranger ta chambre ? » nous aurons moins de chance qu’il l’exécute que si nous lui formulons ainsi « J’ai besoin que la maison soit propre et rangée car je me sens mal quand c’est le bazard, peux-tu ranger ta chambre stp ? »
  • Se questionner sur le fondement de sa demande :

→ Est-elle légitime ?
→ S’adresse-t-elle à la bonne personne ?
→ Est-elle réaliste ?

Cela reprend les principes de la Communication Non Violente (CNV) de Marshall Rosenberg

3) Pour faire une remarque à quelqu’un :

  • Se questionner :

→ Est-ce que mon interlocuteur peut se sentir mis en cause, jugé ?
→ Quelle est mon intention à son égard ?

  • Différencier la personne de son comportement dans notre langage : « ce que tu dis m’agace » sera mieux accueilli que « tu m’agaces ».
  • Prendre la responsabilité de ses affirmations : « J’ai un point de vue différent sur ceci…, le voici. »
  • Inviter l’autre à s’exprimer, à proposer des solutions.

Et, si la discussion dérape, voici une dernière technique pour gérer une communication interpersonnelle compliquée …

Communication interpersonnelle : techniques et outils

4) Conduire une conversation conflictuelle vers l’apaisement

Pour faire face à l’agressivité ou à la plainte et manifester un esprit ouvert, nous pouvons adopter cette attitude positive afin de ne pas placer la relation dans une impasse et préserver l’estime de soi.

1- Ecouter son interlocuteur :

Il a certainement une raison pour s’exprimer ainsi (mal être, émotion, manque de confiance, ignorance…). Connaître cette raison peut nous permettre d’activer notre bienveillance, notre compréhension ou compassion. Son attitude et son vocabulaire ne nous appartiennent pas. Laissons-lui la responsabilité de ses propos.

2- Lui demander de nous exposer son point de vue :

En le laissant s’exprimer jusqu’au bout, nous pouvons entendre intégralement son message. En voulant absolument reprendre le contrôle de la conversation en argumentant ou en la faisant taire nous accroissons l’insatisfaction mutuelle.

3- Chercher à comprendre :

Demander les critères de base de ce point de vue. « Est-ce que tu peux me préciser ce qui te fait penser, ressentir, expérimenter cela… ? »

4- Accuser réception du message :

Nous avons tous besoin d’être entendu, notre interlocuteur y compris, ne l’oublions pas ! Dire par exemple « J’ai entendu ce que tu m’as dit ».

5- Témoigner votre respect :

Tous les humains ont besoin d’être respectés. Alors, quel que soit ce qui nous oppose, si nous souhaitons être respecté, témoignons aussi notre respect. Comment ? En témoignant notre compréhension « par rapport à ce que tu m’as expliqué, je comprends ce que tu penses » ou « je comprends ce que tu ressens ».

6- Oser affirmer votre divergence de position :

Attention toutefois, dire ce que l’on a à dire, ce n’est pas se soulager de la tension en se défoulant, en agressant, en se moquant, en se justifiant, en faisant entendre raison ou en imposant son point de vue à l’autre. Il s’agit juste d’exprimer avec fermeté sa position. Comment ?

- Prendre la responsabilité de ses affirmations « J’ai un point de vue différent sur ceci…, le voici. »
- Différencier la personne de son comportement « quand tu me dis…. J’ai l’impression que…. (ou je ressens que…)»

7- S’orienter solution :

Trouver un terrain d’entente. « Quelle(s) solution(s) pouvons-nous trouver ? En as-tu à proposer ? »

Ces astuces de communication interpersonnelle ne sont pas miraculeuses mais essayons de les utiliser et d’y ajouter de la bienveillance envers nous et envers les autres. Mieux communiquer contribuera à un monde plus apaisé, plus serein, cela me tente d’essayer, pas vous ?

Et n’oublions pas que ce qui vaut pour le message que nous envoyons, vaut aussi pour celui que nous recevons ! .

A vous de tester !

A retenir 

  • La communication interpersonnelle est la base des relations humaines
  • Soigner sa communication est une bonne étape pour mieux s’entendre
  • Comprendre l’unicité de l’autre ainsi que la nôtre
  • Faire des exercices de communication interpersonnelle
  • Tester, tester et… tester encore, pour mieux intégrer

A vous de jouer maintenant. Faites le point sur votre communication interpersonnelle et profitez de notre offre découverte gratuite de 15 minutes avec un coach de vie, rien que pour vous.

je réserve mon entretien gratuit

 

Bonus : Ebook "Les 4 secrets pour s'affirmer au travail"

Téléchargez gratuitement sur ce lien le guide « Les 4 Secrets pour s'affirmer au travail »  (en format PDF)

Ce dossier a pour vocation de donner des clés pour réussir à savoir dire non au travail.
Vous souhaitez télécharger cet ebook en format PDF gratuitement ?

travailler sereinement

Des difficultés au travail ? Découvrez notre méthode !

Travailler sereinement