« La Communication Non Violente au quotidien » de Marshall Rosenberg : un guide pratique pour améliorer sa communication

La « Communication Non Violente » (CNV) est un processus de communication créé par Marshall Rosenberg dans les années 60 aux États-Unis. Sa méthode est arrivée 40 ans plus tard en France. Décryptage …

 

Communication Non Violente

Qui est l'auteur ?

Marshall B. Rosenberg est né le 6 octobre 1934 dans l’Ohio aux États-Unis. Directeur pédagogique du « Centre pour la Communication Non Violente », une organisation internationale à but non lucratif, il a été très inspiré par Gandhi et Carl Rogers dont il fut l’élève.
Il a voyagé dans le monde entier pour intervenir en tant que médiateur dans les conflits et promouvoir la paix. Il a transmis les principes de la « résolution pacifique des conflits » par des formations dans une trentaine de pays avant de s'éteindre le 7 février 2015.
Rosenberg a été publié tard en France, près de 40 ans après avoir développé aux États-Unis le processus de communication non-violente.

Qu'est-ce que la Communication Non Violente ?

Selon Marshall Rosenberg, la Communication Non Violente c’est le langage de la bienveillance ou comment renforcer notre capacité à améliorer notre relation à autrui, et à résoudre les différends dans un esprit de bienveillance.

La Communication Non Violente, comment ça marche ?

Voici la méthodologie en 4 points simples mais essentiels à suivre :

1)    D’abord, j’observe ce qui se passe réellement dans une situation donnée : qu’est-ce qui, dans les paroles ou les actes de mon interlocuteur, contribue à mon bien-être / mal-être ?

2)    Ensuite, j’exprime ce que je ressens en présence de ces faits : suis-je triste, joyeux, inquiet, fâché ?

3)     Puis je précise les besoins à l’origine de ces sentiments.
Ainsi, la mère d’un adolescent pourrait-elle exprimer ces trois points en disant à son fils : « Lorsque tu laisses tes vêtements dans le salon au lieu de les emporter [observation], je suis de mauvaise humeur [expression] car j’ai besoin de plus d’ordre dans les pièces que nous partageons [besoin précisé]. »

4)    Dernière composante : une demande précise et concrète : « Pourrais-tu, s’il te plaît, prendre tes affaires et les mettre dans ta chambre. »

En utilisant ces quatre points et en aidant l’autre à faire de même, nous établissons un courant de communication qui débouche naturellement sur la bienveillance. Et cela, aussi bien dans son couple ou avec ses enfants qu’au travail.

Mon point de vue sur la Communication Non Violente

Ce livre sur la communication non violente est sorti en 2003, mais je le trouve toujours aussi « frais » et d’actualité.
Facile et rapide à lire, il présente l’intérêt de proposer des exercices pour s’entraîner à cette nouvelle façon de communiquer.

Dans cette méthode, je retrouve les valeurs des coachs de vie qui partagent l’aventure de Parenthèses Coaching, à savoir la bienveillance ainsi que l’écoute et l’empathie.

La Communication Non Violente et le coaching de vie sont étroitement liés, tant sur les valeurs que sur les outils. En effet, tout comme la Communication Non Violente, l’observation est un pilier essentiel du coaching de vie.
Prendre le temps de s’observer est à coup sûr une porte vers la connaissance de soi, et des changements potentiels à apporter. Dans le coaching de vie, nous préconisons une observation la plus lucide possible, qu’il s’agisse des comportements ou des émotions, sans jugement.

De plus, une seconde similitude se trouve dans le langage, le poids des mots, l’importance de l’interprétation.
Bien exprimer son ressenti par des mots appropriés est un gage de réussite dans la communication avec l’autre, et peut éviter bien des malentendus.

Exemple de CNV

Par ailleurs, le langage dévoile une foultitude d’informations sur vous, vos croyances, vos façons de penser …
Par exemple, avez-vous remarqué autour de vous des personnes qui se plaignent toujours ? ou des personnes négatives, qui critiquent tout et tous ?
Que vous dîtes-vous sur elles ? Pas très agréables non ?
Et vous, comment utilisez-vous le langage ? Vous êtes-vous observé ?
Observer son langage et le champ lexical : utilisez-vous des mots positifs, négatifs, neutres ?
Transition facile sur un autre livre de Marshall Rosenberg sorti en 1999 : « Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) »

En somme, je vous encourage à découvrir la Communication Non Violente pour ceux qui ne connaissent pas encore,. Ou bien à relire ce guide pratique de temps à autre pour rester au goût du jour. Pour ma part, cette piqûre de rappel m’a fait du bien.

A retenir sur la Communication Non Violente

  • Un livre qui s’apparente à un guide pratique avec des exercices
  • La Communication Non Violente, une méthode de communication puissante
  • Coaching de vie et Communication Non Violente, même combat lol
  • L’observation de vos comportements et votre langage comme source d’apprentissage

Pour en savoir plus sur la Communication Non Violente et Marshall Rosenberg, visionnez la vidéo ci-dessous :

A vous de jouer maintenant. Faites le point sur votre situation et profitez de notre offre découverte de 15 minutes avec un coach de vie, rien que pour vous.

je réserve mon entretien gratuit