Haut potentiel : comment bien vivre en étant un adulte HP ?

Avoir envie d’être heureux ça va de soi. Vous le savez plus que jamais, le chemin peut être sinueux pour parvenir à l’équilibre. Et surtout si vous êtes HP, ou bien d’autres termes, "doué", "précoce", "surdoué", "EIP", "HPI", "HPE" ou encore "zèbre"... bienvenue chez les bizarres. SI vous n’en êtes pas sûr, vous souffrez au moins de surcharge mental, de pourquoi incessants et vous lisez ceci car quelqu’un ou quelque chose vous a mis la puce à l’oreille. Vous souhaitez mieux vivre votre situation d’hypersensible ? En tant que Haut Potentiel moi-même, je vais tenter de vous faire découvrir des pistes pour améliorer votre quotidien, pour mieux vivre votre différence. Mais avant cela, je vous ferai découvrir tous les mythes et légendes sur le Haut Potentiel. Venez, c’est par là…

Je suis haut potentiel et j’en souffre

Et voilà, pour vous, ça traine et vous tentez depuis longtemps de trouver une explication à votre sentiment de différence, à vos changements d’humeur. Vous ne trouvez pas le bouton « Off » de votre cerveau. Tout ce que vous vivez est d’une intensité hors normes et ça se traduit par une fatigue extrême entre autres. Votre entourage vous qualifie parfois de bi polaire, de chiant, de trop tout ou d’hyper plein de choses.

Bref, l’équilibre n’y est pas et malgré vos recherches, votre travail sur vous et vos rencontres pour aller mieux, rien n’y fait, ça ne va pas. Vous avez usé votre troisième ou quatrième psy et écumé tous les thérapeutes de France et de Navarre. Rien n’y change. Votre surcharge mentale vous indique la saturation d’informations et d’émotions à traiter pour votre cerveau particulier. Votre sommeil est dégradé et vous en avez assez de vos allergies, vos maladies de peau, votre rumination incessante, vos manies à la noix. Le tableau peut sembler assez sombre à priori jusqu’au moment où vous trouvez les raisons et la logique de ce fonctionnement HP. Enfin l’horizon se dégage.

Les mythes et les légendes sur le phénomène Haut Potentiel (HP) 

Dès le début du XXe siècle, tout part de travers avec la fameuse échelle métrique de l’intelligence de BINET-SIMON en France en 1910 puis l’étude de TERMAN aux États Unis dans les années 20. Depuis, les enseignements universitaires et la littérature se fondent sur ces études qui sont considérées encore aujourd’hui comme les pierres d’achoppement de toutes les croyances au sujet du phénomène dit de douance et de Hauts Potentiels. C’était sans compter sur les progrès de la science et ses découvertes sur la plasticité du cerveau, la variabilité, la multiplicité et l’inconstance des fonctionnements neurologiques.

Haut Potentiel

Des découvertes scientifiques sur le Haut Potentiel

Et que découvrent la science et les observateurs depuis les années 50 ? Même si certains se cramponnent encore à l’idée de catégoriser et de graduer l’intelligence de ces « personnalités hypersensibles », les observateurs malins s’aperçoivent que d’autres paramètres, sociaux, éducatifs, contextuels, rendent toute forme de catégorisation inappropriée.

Ils réalisent aussi peu à peu que la mesure de l’intelligence inventé n’est que la représentation de l’intelligence que se faisait l’auteur du test. Et que le résultat du test donne une image fragmentaire voire trompeuse de ce qui se passe réellement pour le candidat HP. Celui-ci se découvre une compétence à réussir un test pour peu qu’il y ait mis de la bonne volonté et il se retrouve avec un chiffre. Et... ?

Comment gérer son Haut Potentiel ? Objectif qualité de vie 

Il est temps de prendre le taureau par les cornes et d’apaiser ce remue-méninge.
Fini de tourner en rond avec votre sentiment de différence, votre pensée en arborescence, vos doutes, votre hypersensibilité, votre intensité émotionnelle, vos questions existentielles, votre humour particulier, et accessoirement votre test de QI en guise de trophée.

Votre façon d’agir, de penser, de ressentir, les psychologues, les pédagogues, pédo psy, psychiatres, écrivains et blouses blanches de tout poil ont tenté de la nommer depuis des décennies. Douance, haut potentiel, sur efficience, surdoués, bien doués, pré doué, précoce, zèbre,…

Aujourd’hui, il s’agit de dissocier les caractéristiques sus nommées de la sphère médicale et thérapeutique. Il est question plutôt de rythmer, de doser, de canaliser cette énergie dans la vie quotidienne sans se laisser déborder émotionnellement à la moindre sollicitation.

Être Haut Potentiel c’est être Superman ?

Vous avez remarqué ? Tout intelligent, puissant, créatif, sur efficient ou vif d’esprit que je sois, je finis toujours par être le benêt de quelqu’un. Et paradoxalement, je croise beaucoup plus de surdoués complexés par leur différence que d’hurluberlus vaniteux qui se surestiment. Se sentir supérieur globalement n’a pas de sens. Cela dépend du contexte.

Concernant la notion de niveau, celui d’un haut potentiel dépend du milieu socio-éducatif dans lequel il a évolué. S’il est défavorable, a-t-il autant de chance de succès dans sa vie que s’il avait été stimulé et accompagné dans son développement ? Selon les observations, la réponse est non !

Être différent suffit déjà à bien compliquer les relations sociales, professionnelles et familiales. Si je me laisse aller à me placer au-dessus de quelqu’un, je prends des risques : celui de ne pas être moi-même et celui de me confronter à une vérité cinglante, comme ne pas être infaillible, ni omniscient. Ça se traduira par un retour parfois brutal à l’humilité car une personne sera mise sur votre chemin pour vous le rappeler à votre bon souvenir.

Alors il ne s’agit pas d’élitisme, ni de superpouvoirs et encore moins de catégorisation mais plutôt de reconnaissance et d’intégration. Ce sont des sujets connus dans la sphère du handicap et de tous les profils atypiques parfois mal diagnostiqués.

Etre Haut Potentiel n’est pas un drame 

Je n’en reviens toujours pas de la lourdeur et la dramaturgie ambiante trouvées dans mes lectures sur la question de la Douance et des Hauts Potentiels. Heureusement, j’ai eu accès à des études plus confidentielles. Cela s’ajoute aux notions clés que m’a donné Thierry BIREN co-fondateur de l’asbl DOUANCE.BE à Bruxelles.

J’ai mis à jour mes connaissances en partant du point 0 et je me suis mis les yeux en face des trous. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a des moyens d’avancer vite avec les bonnes informations sur ce qui vous caractérisent. Bref, il est temps de vous informer, de vous reconnaitre et d’intégrer dans votre vie, votre façon particulière de réfléchir, de ressentir, d’interagir avec votre entourage.
Et si vous n’étiez pas qu’un ou une hypersensible, qu’un ou une hyperactive, ou qu’un ou une angoissée, qu’est-ce qu’on dit de vous ?

Bref, ne laissez pas les autres vous définir ! Débarrassez-vous de votre fausse image sociales (faux self). Affirmez-vous, accueillez-vous dans votre vraie vie, en quelque sorte, mettez-vous à table et goutez au plat.
Le plat qui vous en dit plus sur vous et vos particularités que n’importe quel bouquin sur les surdoués et les hauts potentiels. D’ailleurs, si vous étiez un plat, ce serait lequel ?

Einstein Haut Potentiel

Haut Potentiel : Solutions pour mieux vivre

1) Enfin je me reconnais en tant que Haut Potentiel :

Comment se repérer aujourd’hui dans cette nébuleuse où tout le monde veut parler du sujet tant et si bien qu’aujourd’hui, le sujet n’est toujours pas clair pour tout le monde. L’urgence n’est pas de tout savoir sur un sujet vaste et controversé, mais plutôt de s’y reconnaitre, se comprendre pour lever le doute et apaiser le mental et ne plus se planquer. Je me soulage car je sors du catastrophisme entretenu par des auteurs alarmistes et chevillés à leurs croyances. Les chiffres sont tous faux.

2) J’avance concrètement, en commençant par le début 

Puis, vous venez à une conférence pour réaliser que vous n’êtes ni bête, ni fou ou folle, ni malade. Vous prenez conscience que vous ne vivez pas un drame. Cela vous enlève immédiatement le sentiment d’être une suite de pathologies. Vous êtes plutôt un être à part avec un potentiel inexploré et mieux, sous exploité jusqu’à maintenant. Que diriez-vous de canaliser cette énergie et d’apprivoiser la bête ?
Voilà à nouveau une bonne nouvelle ! C’est le début du chemin vers une nouvelle version de soi avec plus de légèreté, plus centré, plus aligné, plus serein, bref plus de plus dans tous les registres. C’est ce que je vis depuis cinq ans. A qui le tour ?

3) Un processus simple qui fait ses preuves en Belgique depuis plus de 15 ans 

Comment on fait ça ? Règle n°1 : faire simplement ce qui a fait ses preuves. La première chose à faire, c’est de venir vous informer sur ce qui a été observé ces vingt dernières années sur cette singularité neurologique des HP.
Ne pas se tromper d’endroit pour s’informer. C’est choisir et assumer par qui vous voulez être informé. Des penseurs aux approches dogmatiques qui ont bien étudié et ingéré ce qu’ils ont appris ou des chercheurs qui ont beaucoup travaillé, observé, constaté, mesuré et vérifié ?

4) Je passe à l’action, je me fais dépister et je m’approprie ma vie 

Une fois détenteur des informations actualisées, vous aurez la possibilité de vous faire « dépister » pour confirmer une fois pour toute, le fait que vous faites bien parti des personnes dites à « Hauts Potentiels » même si le terme est toujours celui utilisé par défaut.
Le dépistage, c’est la validation et la concordance d’un ensemble de caractéristiques mis en évidence lors d’une anamnèse. C’est l’étude de votre parcours de vie et de votre manière de traverser les événements et votre manière de les appréhender. Un petit test ludique formalise et synthétise les informations.

Ensuite, c’est votre participation aux ateliers adultes HP qui vient nourrir votre besoin d’appartenance, votre estime de soi et répond aux questions de l’identité. Les Hauts Potentiels, mis ensemble, n’ont pas les problèmes qu’ils ont ailleurs. Les ateliers mensuels sont des moments d’échanges, de partages d’idées, des témoignages, des contacts, des informations qui fusent sur des sujets que chacun choisit de travailler en fonction de ses priorités tout en faisant profiter les autres de ses connaissances.

Chacun répond à son tour, c’est comme une partie de ping-pong débridée où les idées profitent à tous et où les observations font mouche. Pas de jugement, juste de la bienveillance dans un état d’esprit joyeusement constructif.

Haut Potentiel : envie d'une nouvelle vie ?

Avec un premier entretien au téléphone, je vous écoute vous exprimer sur votre situation de vie. Votre vision commence à changer pour une version réaliste et apaisée. Bref, le premier geste utile pour votre changement de paradigme, le début du chemin vers la vie qui vous ressemble et que vous méritez, c’est le coup de fil.
Bienvenue dans votre plus belle version, dans le respect de soi, dans la vie familiale, social et professionnel qui vous ressemble.

Si vous aussi, vous avez l'impression que vous ne parvenez pas à bien vivre votre différence de Haut Potentiel, et que vous vous sentez démunis, c’est peut être le moment pour vous de vous faire accompagner pour avancer rapidement et efficacement.

Bonne nouvelle ! Nous vous offrons une évaluation gratuite de votre situation au cours d’un entretien de 15 minutes par téléphone avec David notre coach expert des Hauts Potentiels.

A quoi vous attendre durant cet entretien gratuit de 15 minutes :

1- Une évaluation précise de votre situation par David notre coach spécialiste des HP 

2- Vérifier si notre méthode est adaptée à votre situation

3- Vous repartez avec une proposition concrète (nombre de séances, tarif)

Alors, prenez un raccourci dans votre vie, et planifiez votre rendez-vous au jour et à l’heure qui vous conviennent le mieux.

Je veux mon évaluation gratuite