Blog

Le coaching de vie même quand tout va bien ?

Retour sur une séance de coaching de vie... Il y a peu, j’offrais une séance d’une heure à une jeune femme pour la remercier de m’avoir présenté deux relations en recherche d’un coach de vie.

Tout semblait lui sourire dans sa vie privée comme dans son travail. Ne m’ayant pas sollicité de son propre chef, elle n’avait pas de problématique réelle à exposer. Cependant, j’explorais son écosystème en détail, avec respect, bienveillance et non jugement ; base de tout entretien en coaching de vie.

Tout semblait rouler à merveille, chaque question apportait son lot de sourires et la confortait dans son bonheur. D’un caractère très optimiste et dynamique, elle suivait l’entretien avec enthousiasme. J’étais content pour elle, bien sûr et continuais à investiguer pour trouver un point qui pourrait lui apporter du bénéfice.

Lorsque j’abordais la question de sa maison, elle me dit qu’elle avait envie de déménager. Cherchant à connaitre la raison sans être intrusif mais en cherchant comment elle pourrait y apporter de la valeur ajoutée, elle m’explique qu’elle et son mari manquaient de place et d’organisation. Pourtant je découvrais qu’il y avait au moins une pièce utilisée pour du stockage de « bazar » selon ses termes et un bureau sans classement qui semblait déborder et causer du tourment.

Elle découvrait alors, avec l’aide d’un nouveau lot de questions, que ce n’était pas la maison qui ne leur convenait plus, mais bien leur façon de l’occuper. Son regard commençait à changer, intriguée et intéressée par ce nouveau point de vue. Je commençais alors à lui faire mettre en lumière un certain nombre d’actions qui mèneraient à des résultats souhaités pour changer la situation.

A l’issue de notre entretien, elle avait décidé de commencer à créer un nouveau mode de classement élaboré ensemble, à libérer les espaces occupés en passant le week-end suivant à la déchetterie et enfin à aller se promener avec son époux dans les magasins de déco et mobilier pour trouver des idées nouvelles.

Nous avons défini des dates précises et des échéances pour chaque action avec des petits sms de confirmation pour chaque objectif réalisé.
Ce sont bien ces dates qui provoquent les résultats car il y a une prise de responsabilité et un engagement personnel. C’est là aussi la base d’un bon coaching de vie. En effet, le choix d’agir représente un potentiel réel, mais la date définit les actions concrètes qui donnent un résultat mesurable.

Hormis le fait que cet entretien nous amène à un changement de comportement et donc d’environnement, on peut souligner que même lorsque tout va bien l’on peut encore progresser vers un meilleur équilibre et de la nouveauté source de bonheur ou de bien-être, privé comme professionnel.

Mais un point capital est apparu au moment de se quitter et je voudrais le partager ici.
Cette jeune femme pleine de vie et fort contente d’avoir trouvé une nouvelle opportunité de changer les choses a souligné le fait que si j’avais voulu lui vendre du coaching, elle n’aurait jamais répondu positivement au regard de sa situation générale très épanouie. Cependant elle a particulièrement insisté sur le fait (incroyable selon ses termes) que l’on avait réussi à trouver des bénéfices inattendus et que même si tout va bien, le coach trouve toujours des pistes de progressions. Ce à quoi j’ai répondu, avec plein de gratitude, que c’est juste parce que l’enjeu du client passe toujours avant celui du coach.

A retenir

  • Lorsque tout va bien, il y a encore de belles surprises à mettre en lumière.
  • Dans un respect total de l’écologie de son client, le coach de vie s’appuie sur ce qui fonctionne pour progresser ou réparer.
  • Dans le bonheur comme dans l’adversité, un point de vue extérieur permet le progrès.
  • Un coach de vie aide au développement personnel et à ouvrir les champs du possible.