Blog

Comment arrêter de procrastiner ?

Remédier une fois pour toute à la procrastination, ça vous tente ?
Arrêter de remettre au lendemain ce que vous pourriez faire tout de suite ?
Dans ce billet, nous vous proposons de comprendre la procrastination, pourquoi et comment cela fonctionne. Et nous vous partagerons une méthode pour arrêter de procrastiner et passer à l'action. Envie de changement ? C’est par là et c’est maintenant …

Procrastination, c’est quoi exactement ? - Définition

Selon le dictionnaire Larousse, la procrastination est une tendance pathologique à différer, à remettre l’action au lendemain.

Et comme le disait Oscar Wilde : « Je ne remets jamais au lendemain ce que je peux faire le surlendemain »

L’étymologie du mot procrastination vient du latin « procrastinatio » :
« pro » signifiant « en avant »
et « crastinus » voulant dire « de demain »
On pourrait lui trouver les synonymes comme « ajournement » ou « délai »

En clair, ce sont des tâches que nous « devons » faire, mais que nous reportons, parfois sans cesse, jusqu’à les faire… ou pas. Les mises sous le tapis, hop, hop, on ne voit plus rien …

Saviez-vous qu’il existe même une journée mondiale de la procrastination ? C’est le 25 mars, et ce depuis 2010.

La procrastination touche tous les domaines de vie :

- La procrastination dans le travail :

Qui n’a pas mis de côté un dossier fastidieux, un appel à un client pour un litige, une compta qui déborde ? …
Certaines tâches dans le travail sont plus motivantes que d’autres, et celles qui le sont moins ont tendance naturellement à être mises de côté.

- La procrastination à la maison :

Au fait, vous avez peint ce fameux mur en blanc à la salle de bain ? Le grenier est rangé ? Vous avez réglé les dernières factures de gaz et d’électricité ?
Que ce soit administratif, rangement et embellissement, les tâches sont nombreuses à la maison. Et si on y prête attention en toute honnêteté, depuis combien de temps repoussez-vous certaines tâches ? 1 mois, 1 an, … 10 ans ?

- La procrastination relationnelle :

A quand remonte votre dernier appel à votre meilleur(e) ami(e) ? Vos parents ou vos enfants ? Que deviez-vous faire pour eux que vous reportez sans cesse ?
Cela peut paraître surprenant, mais en effet, la procrastination peut avoir un impact négatif sur les relations avec vos proches.

Qu'est-ce qui nous empêche d'arrêter de procrastiner ?

Comment expliquer que l’on procrastine ?
En voici les raisons principales :

- La motivation :

« Grrr, je dois passer la tondeuse mais je n’ai pas du tout envie »
Le « pas envie », ça vous parle ? Tout simplement.
Du coup, reporter à plus tard semble de loin la meilleure alternative …

- La peur de l’échec

Parfois, avoir peur de ne pas réussir engendre un statu quo. « Je n’y arriverais pas, je n’en suis pas capable »

- La peur de ne pas suffisamment bien faire

Lorsque la personne qui procrastine est perfectionniste, elle peut parfois ne pas faire du tout, car elle estime qu’elle ne pourra pas atteindre son niveau d’exigence.

Pour les deux dernières raisons, on comprend le lien entre procrastination et « confiance en soi » et « estime de soi ».

« Il faut faire aujourd’hui ce que tout le monde fera demain » Jean Cocteau

Comment arrêter de procrastiner

Mesurer votre degré de procrastination

Quelles sont pour vous les conséquences de procrastiner ?
Si vous êtes dans un état d’anxiété, d’angoisse, de dépression, alors faîtes appel à un psy car il peut s’agir d’une explication pathologique.
Le coach ne soigne pas, ni ne guérit, c’est le rôle des psys.
Le coach de vie accompagne ses clients vers la réalisation de leurs objectifs et de leurs rêves, pour une vie meilleure.
Pour mieux comprendre les différences entre un psy et un coach, n’hésitez pas à lire l’article « Psy ou coach, lequel choisir ? »

Procrastination, c’est grave Docteur ?

La procrastination n’est pas un problème en soi si cela n’a pas de conséquences graves pour vous. Par exemple, j’entends des personnes me dire,
- « je travaille toujours en dernière minute, j’attends toujours le dernier moment pour rendre mon travail. »
- Ok, et est-ce que cela vous amène des ennuis ?
- « Ah ben non parce que j’adore être dans le jus, travailler en dernière minute me permet aussi de prendre du recul, de prendre le temps d’analyser correctement et de laisser reposer et murir la réflexion… »

Donc, dans ce cas précis, ce n’est pas de la procrastination, ou bien elle n’est pas nocive, puisque c’est votre façon de travailler, dans laquelle vous vous sentez efficace et performant.
Alors pourquoi changer ce qui fonctionne bien pour vous ?

Les dangers de procrastiner

Là où la procrastination peut devenir problématique, c’est lorsqu’elle vous est néfaste (en dehors des troubles pathologiques). Vous avez dépassé les délais impartis, vous ne vous êtes pas inscrit pour telle ou telle formation et c’est trop tard, vous avez perdu des opportunités parce que vous avez procrastiné.
La procrastination peut avoir des conséquences graves sur votre travail et votre entourage proche.

La procrastination, comment ça fonctionne ?

Vous connaissez les liens étroits entre le coaching et les neurosciences.
Plus nous développons nos connaissances sur le fonctionnement de notre cerveau, et plus le coaching de vie va être efficace.

Notre cerveau fonctionne comme un ordinateur. Celui-ci possède une mémoire vive et c’est cette mémoire vive qui fait fonctionner l’ordinateur. Si cette mémoire vive est remplie de choses inutiles, elle va perdre de la vitesse et de la réactivité.
Pour notre cerveau, c’est le même principe. Toutes ces choses sur lesquelles vous procrastinez, sont autant de freins et de ralentisseurs à votre cerveau. Faire toutes ces choses, c’est vous libérer de l’espace de mémoire vive.

Par exemple, vous avez certainement chez vous une ampoule qui a grillé. Depuis combien de temps est-elle grillée ? Savez-vous qu’une ampoule grillée vous fait perdre 3 minutes par jour ? A chaque fois vous allez passer devant : « Ah oui il faut que je change cette ampoule, que je passe au magasin en acheter une, ou bien vérifier si j’i une ampoule de rechange dans le garage… » Cela 3 fois par jour. Imaginez qu’en 3 semaines, vous avez passé 1 heure complète à penser à changer cette ampoule. Alors qu’il faut que quelques minutes pour la changer effectivement.

Une solution pour arrêter de procrastiner ?

Là je vous parle d’une ampoule. Mais vous, que reportez-vous à « un de ces moments » ? Il faudra que, ce serait bien de, un jour je ferai ceci ou cela, d’accord. Quand ?

Je vous invite à dresser une liste rien que sur les choses à faire dans votre maison ou appartement : passer un coup de peinture derrière tel meuble, changer une prise, ranger le grenier, nettoyer le garage …
Une fois cette liste faite, partagez là avec votre conjoint, et mettez une date en face de chaque chose à faire.

Pour y parvenir correctement, je vous suggère d’étaler les dates, de manière à ce que vous ayez concrètement le temps de réaliser vos travaux. Inutile de tout regrouper, en ayant des ambitions trop fortes et irréalistes. Privilégier plutôt la découpe de votre objectif global en sous objectifs.

Les avantages à vaincre la procrastination

- Gain de temps
- Améliorer la confiance en soi
- Booster votre estime
- Optimiser vos relations avec vos proches
- Satisfaction du travail accompli

Arrêter de procrastiner pour donner du sens à votre vie

Nous venons d’aborder les avantages à lutter contre la procrastination.
Pour ma part, il en existe un autre qui me semble fondamental.
Il s’agit du sens que vous mettez à votre vie.

J’entends ici et là, des personnes qui disent « vivement la retraite pour être heureux ».
La procrastination peut devenir vicieuse. En effet, si vous reportez toujours vos projets, la création de votre entreprise, votre changement de job, votre envie de voyages, vous allez vous retrouver à la fin de votre vie avec un maximum de regrets et de remords.
J’ai envie de dire pour reprendre Michel Fugain : « qu’est-ce qu’on attend pour faire la fête, qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? » Ca aussi on va le reporter encore ? Et jusqu’à quand ?
La vie ne mérite-elle pas d’être vécue ? Ici et maintenant ?

« Vivez si m’en croyez, n’attendez à demain. Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie » Ronsard

A retenir

  • Comprendre la procrastination est une bonne première étape
  • Procrastiner empêche de bien faire fonctionner son cerveau
  • En avoir conscience permet d'arrêter de procrastiner
  • Les bénéfices à mieux gérer votre procrastination sont nombreux et réjouissants

A vous de jouer maintenant. Faites le point sur votre situation et profitez de notre offre découverte gratuite de 15 minutes avec un coach de vie, rien que pour vous.

je réserve mon entretien gratuit