Triangle de Karpman ou triangle dramatique (sauveur, bourreau, victime)

Le triangle de Karpman, ça vous parle ? Non ? Alors ce papier va peut-être changer votre vie…
Vous avez envie d’optimiser votre communication avec les autres, éviter les conflits, comprendre pourquoi parfois cela ne fonctionne pas ? Et bien vous allez être ravis, car le triangle de Karpman, ou triangle dramatique ou infernal, est un outil très puissant, à tel point qu’il est utilisé par les manipulateurs…

Stephen Karpman et son Triangle dramatique

Le Dr. Stephen B. KARPMAN M.D. est une des légendes de l’Analyse Transactionnelle et sa théorie du Triangle Dramatique a souvent été qualifié comme le E=MC2 de la gestion des conflits.

Elève d’Eric Berne, Stephen Karpman, en 1968, a popularisé 3 rôles dramatiques souvent à l’origine de désagréments relationnels : la victime, le persécuteur (ou le bourreau) et le sauveur. Il explique que ce sont 3 scénarios qu’il faut fuir afin de garder des relations saines avec votre entourage.

Triangle de Karpman role du sauveur1) Le sauveur :

 

Le portrait du sauveur dans ce triangle dramatique est plutôt flatteur : c’est quelqu’un de généreux, d’altruiste, qui fait attention aux autres, bienveillant voire empathique. Sympathique comme profil. Alors pourquoi faut-il fuir ce genre de comportements ?

Le sauveur est très sensible aux problèmes des autres, à tel point que parfois, il se sent obligé d’intervenir dans la vie d’autrui, pensant bien faire… cela le rend intrusif, et peut provoquer une mauvaise communication et des conflits.

Comment repérer un sauveur ?

Le vocabulaire du sauveur :

« Ah, ben moi qui pensais bien faire… »
« Fais du bien aux ânes et ils te donnent des coups de pied »
« On va pas la laisser comme ça ! »
« Faut l’aider »

Triangle de Karpman le role de la victime2) La victime :

 

Tel un Calimero en puissance, la victime dans le triangle infernal, est une personne qui se plaint toujours de sa malchance, qui a une vision assez négative et pessimiste de la vie en général, une carte du monde où finalement, tout est subi. Déni de responsabilité où rien n’est jamais de sa faute.
C’est de loin le rôle le plus répandu, très certainement lié à notre éducation.

Comment repérer une victime ?

Le vocabulaire de la victime :

« C'est pas juste  » « Ce n'est pas de ma faute »
« On fait ce qu’on peut »
« On fait aller » « ce n’est pas possible »
« Je n’ai jamais de chance »
« Ce n’est pas à moi que ça arriverait » …

 


Triangle de Karpman le role du bourreau3) Le persécuteur (ou le bourreau) :

 

C’est le rôle le moins sympathique des trois dans ce triangle de Karpman. Le persécuteur est une personne qui va vouloir dominer, s’imposer par tous les moyens : colère, menaces, dévalorisation, malveillance.
Le persécuteur est aussi appelé le bourreau.
Au travail, à la maison, ils sont partout ! Attention à leur comportement très nocif, qui peut avoir pour conséquence une baisse de confiance en soi et d'estime de soi pour les victimes de ce bourreau ...

Comment repérer un persécuteur ?

Le vocabulaire du persécuteur :

« Si tu ne fais pas ça, attention à toi »
« Il a intérêt à faire ce que je lui dis »
« C’est moi qui commande ici »
« On fera comme j’ai dit »

 

Attention aux jeux psychologiques de manipulation ! 

Rassurez-vous, nous endossons tous les 3 rôles de façon inconsciente. Souvent un des 3 rôles du triangle dramatique prédomine.
Pour ceux qui jouent consciemment les rôles du triangle de Karpman, ils sont appelés des manipulateurs. Et oui en effet, ce triangle de Karpman, est un outil très puissant au service de la manipulation et des jeux psychologiques.

En quoi cela vous est utile de connaître le triangle de Karpman ?

C’est d’en sortir justement, pour des relations plus saines (on se rend compte de la toxicité de ces 3 schémas). Sortir des scénarios de conditionnement : être lucide sur nos comportements. Moins de colère, des relations plus équilibrées, dans le respect et la bienveillance. Ou comment se développer personnellement en fuyant des schémas toxiques ? Ca vous convient comme programme ?

Regardez avec attention cette Vidéo ludique de Gérard Jugnot. Notez les rôles de chacun et leur évolution :

Comment sortir du triangle de Karpman ?

1) Observation : de soi et des autres

Observez les comportements de soi pour déterminer votre propre schéma et celui des autres.
« Commençons par donner un nom aux phénomènes que nous observons pour pouvoir agir sur eux » de Stephen Karpman

2) Ecoutez les mots

Restez attentif aux mots utilisés. Les mots ne sont pas neutres

3) Prise de conscience

Là oui, vous êtes en train de vous placer en sauveur ou en victime

4) Vous remplacez ce schéma puéril par vos valeurs

Au moment où vous avez pris conscience du schéma dans lequel vous venez de vous placer (victime, bourreau ou sauveur), vous basculez sur vos valeurs. Si vous avez une valeur de Bienveillance par exemple, alors demandez-vous « comment agirait une personne bienveillante dans cette situation ? »
Ainsi vous sortez de ce triangle de Karpman, et vous retrouvez du sens car vous êtes à l’écoute de vos valeurs qui vous sont propres, et vous les nourrissez, les « musclez » comme me l’a dit tout récemment un client…

A retenir

  • Prendre conscience de ces rôles nocifs (sauveur, bourreau ou victime) est une bonne première étape
  • Il est possible de sortir de ce triangle de Karpman
  • De l'observation à la mise en place, la méthode coach fonctionne

En savoir plus sur le Triangle de Karpman ?

Triangle de Karpman livre

Acheter ce livre
Avec notre partenaire FNAC.COM

Ecoutez le podcast d'Eric SCISCIONE de Parenthèses Coaching sur la radio Alpes 1 sur le triangle de Karpman

A vous de jouer maintenant. Faites le point sur votre situation et profitez de notre offre découverte de 15 minutes avec un coach de vie, rien que pour vous.

je réserve mon entretien gratuit