Comment ne plus être triste ?

Qui peut se targuer de ne jamais avoir été triste ?  Personne et fort heureusement, car la tristesse fait partie des émotions primaires. et ce serait se priver de messagers bien utiles. Certes lorsqu'on ressent un sentiment de tristesse profond, ce n'est pas très agréable et on a qu'une envie, l'évacuer et la libérer. Alors si vous cherchez une méthode pour ne plus être triste, un outil pour transformer votre tristesse en joie, découvrez les 5 étapes pour arrêter d'être triste.

Tristesse, définition

La tristesse fait partie des 6 émotions fondamentales au même titre que la peur, la colère, la joie, la surprise ou le dégoût. Elle est généralement passagère et associée un événement (à dissocier de la tristesse profonde) :

  • décès,
  • séparation,
  • projet qui tombe à l’eau,
  • bouleversement dans sa vie (déménagement, enfant qui quitte le foyer, licenciement);
  • modification hormonale à la naissance d’un enfant.

Comment se manifeste la tristesse ?

Très souvent la tristesse se manifeste par des pleurs (ou l’envie de pleurer) mais elle prend aussi d’autres formes :

  • une sensation (vide, submersion, brouillard) : être triste sans savoir pourquoi, ressentir une tristesse inexpliquée ou sans raison
  • un sentiment (lassitude, déception, désespoir, solitude, abandon),
  • un manque (motivation, vitalité, appétit, confiance en soi, estime de soi),
  • une impression (que sa vie n’a pas de sens, de ne pas être aimé)

Même si certains sentiments et sensations peuvent être désagréables, la tristesse n’est pas pour autant négative. Il est vraiment dommage que culturellement elle soit souvent considérée comme telle. En témoignent ces petites phrases que vous avez probablement prononcées ou entendues : " Il y a plus malheureux que toi " ; " Ce n’est pas grave, arrête de pleurer ".

Même si elles sont dites avec l’excellente intention de réconforter, elles peuvent empêcher la tristesse de s’exprimer sainement et être refoulée. Vous comprendrez plus loin l’impact que cela peut avoir. Il est tout à fait normal d’être triste car elle nous est aussi utile. Le tout est de bien comprendre cette émotion et de placer son curseur au bon endroit.

Utilité de la tristesse

Etre triste peut être très utile. Cela semble paradoxal à priori et en même temps en y réfléchissant de plus près, la tristesse revêt bien des avantages car source de connaissance de soi.

La tristesse nous informe sur nos besoins :

Vous avez déménagé, loin des personnes que vous aimez, la tristesse vous informe qu’elles vous manquent. Vous allez alors peut être les contacter, chercher à recréer du lien social autour de vous. Et puis, vous êtes triste alors que vous vous dites que vous avez tout pour être heureux. Peut-être avez-vous besoin de vous délester d’un poids du passé ou de donner plus de sens à votre vie ?

La tristesse nous permet de tourner une page :

Généralement nous n’apprécions pas être triste, nous allons donc puiser en nous des ressources pour passer ce cap difficile, nous motiver. La tristesse impulse alors une nouvelle énergie pour nous stimuler à surmonter des épreuves. C’est le cas notamment dans le processus de deuil, suite à une rupture, la perte d’un emploi, etc.

De ne pas reproduire les mêmes erreurs :

Vous êtes déçu d’avoir eu une mauvaise réaction envers l’attitude de votre enfant, la tristesse ressentie vous dira de modifier votre comportement s’il recommence. Vous n’avez pas osé engager la conversation avec une personne qui vous plaisait, la tristesse ressentie pourra vous donner des ailes la fois suivante.

De développer l’empathie, la compassion et la bienveillance envers les autres :

Lorsque nous avons nous-mêmes traversé une épreuve, nous sommes d’avantage capable de comprendre la souffrance de l’autre. Ainsi, nous pourrons aider une personne triste de meilleure manière, pour l’accompagner, la réconforter. De même, si nous sommes tristes et que nous laissons librement exprimer notre tristesse, alors elle informe notre entourage que nous avons besoin d’aide et de soutien.

De se faire du bien :

Il se trouve que la tristesse active la branche parasympathique du cerveau. Il s’agit de la zone du système nerveux autonome qui gère la diminution des rythmes respiratoire, cardiaque, le fonctionnement optimal des organes (digestifs, sexuels) et la détente musculaire. Pleurer « sereinement » participe donc à notre bien-être. C’est pour cette raison que nous pouvons choisir d’écouter une musique triste alors que nous savons qu’elle va nous faire pleurer.

La tristesse favorise la création :

Cela n’est plus à prouver, nombre de grandes œuvres artistiques sont nées sous l’influence du spleen (mélancolie). La tristesse nous fait aller chercher dans notre intime le plus profond. Par l’art nous l’extériorisons en la matérialisant par une musique, des mots, un dessin, une sculpture. Nous parlons aujourd’hui d’arthérapie.

D’aller vers une meilleure version de soi :

Quand la tristesse est douloureuse, nous n’avons pas envie qu’elle dure ou qu’elle revienne. Alors nous cherchons à identifier ses causes, ce que nous ne voulons plus. Elle peut donc nous amener à nous remettre en question. Et nous motiver à agir pour nous améliorer.

Albert Willemetz "N'essayez pas de noyer vos chagrins : ils savent nager"

Vous l’avez compris, être triste est utile. Le tout est de savoir où placer le curseur. Car la tristesse peut aussi nous porter préjudice.

Quels sont les risques à être triste ?

Si la tristesse a été refoulée, si elle ne baisse pas d’intensité rapidement, si elle dure longtemps, elle peut présenter les risques suivants :

  • Nous pousser à une consommation de drogues ou d’alcool,
  • Nous enfermer dans la solitude,
  • Générer procrastination, inactivité,
  • Faire perdre le sommeil, l’appétit,
  • Installer une dépression.

Il est alors vivement conseillé d’être vigilant à ne pas laisser cette tristesse profonde s’installer durablement et de se faire aider par un professionnel (médecin, psychologue, sophrologue, coach de vie). Etre triste n’est pas une fatalité.   ne plus etre triste

Les 5 étapes pour arrêter d’être triste ou Comment transformer sa tristesse en joie ?

Dans le cas d’une tristesse « normale », le principal est de la laisser nous traverser, elle passera rapidement. Par contre, si vous ressentez une tristesse profonde, inexpliquée, extrême, sans raison évidente, alors voici une méthode pour ne plus être triste en 5 étapes. Stop la tristesse et bienvenue à la joie !

1/ Accueillir votre tristesse :

Ne pas résister car les fois suivantes elle risque de se manifester avec plus de violence. Prendre le temps d’examiner ses ressentis en se posant ces questions : Est-ce que je m’autorise à pleurer ? Dans mon corps, qu’est-ce que je ressens? Où ? A quelle intensité ? Dans mes pensées, qu’est-ce que je me dis ?

2/ Identifier l’origine de votre tristesse :

Si son origine est connue, passer directement à l’étape 3. Sinon, se poser ces questions : Y a-t-il quelque chose qui me heurte ? Qui m’angoisse ? Y a-t-il quelque chose ou quelqu’un qui me déçoive ? Est-ce que je ressens de la honte ? Si oui, laquelle ? Est-ce que je ressens de la culpabilité ? Si oui, de quoi ? Envers qui ? Quel est mon besoin qui n’est pas satisfait ? (ex : je ne me sens pas suffisamment aimé, entouré, reconnu, épanoui, utile…)

Il se peut qu’elle reste floue, un mélange de diverses choses. Si vous ne parvenez pas à comprendre la raison de votre tristesse, alors il peut être intéressant de vous faire aider par un coach de vie et ne plus être triste sans savoir pourquoi.

3/ Evaluer votre tristesse :

Est-ce que l’intensité de ce que je ressens est congruente avec l’origine de la tristesse ? Combien de temps je me donne avant de considérer que cette tristesse est anormale ?

4/ Etre bienveillant envers soi pour ne plus être triste :

Ne pas tenir compte du jugement de ceux qui considèrent que montrer sa tristesse est un signe de faiblesse, même s’il s’agit d’un proche, Compatir à sa propre douleur comme s’il s’agissait de celle de son meilleur ami, Oser parler de sa tristesse sans honte ni culpabilité.

5/ Se mettre en actions pour ne pas être triste

Au-delà de cette étape et si la tristesse n’a pas d’origine identifiée ou si elle s’est installée, voici quelques autres solutions :

  • Ne pas avoir honte de laisser la tristesse s’exprimer par l’art (écrire, chanter, composer de la musique, sculpter),
  • Prendre le temps de se détendre, se relaxer,
  • Développer du lien social et passer du temps avec les personnes que nous aimons,
  • S’émerveiller de la nature, aller à sa rencontre (ballade dans les bois, en forêt, en bord de mer),
  • Se faire accompagner par un professionnel (psychologue, sophrologue, coach de vie)

A retenir 

  • La tristesse passagère, est une émotion tout à fait saine et normale
  • A différencier de la tristesse profonde, inexpliquée ou extrême, qui dure sans raison connue
  • La tristesse se manifeste de différentes manières
  • Etre triste peut s’avérer très utile
  • Ne plus être triste c’est possible grâce à la méthode coach
  • Si votre tristesse vous dépasse, il est préférable de se faire aider pour la soigner et la surmonter.

Et si vous partagiez votre tristesse avec un coach de vie ?

Si vous aussi vous avez des difficultés à surmonter votre tristesse et que vous vous sentez démunis à gérer cette situation, c’est peut être le moment pour vous de vous faire accompagner pour avancer rapidement et efficacement.

Une ou deux séances de coaching peuvent vous suffire à identifier les points à faire évoluer et à gagner en confiance pour passer à l’action. Un coach pourra vous accompagner pour mettre en valeur tout ce qui fait de vous une personne unique et précieuse.

Profitez de notre offre découverte de 15 minutes avec un coach de vie, rien que pour vous. Et découvrez notre méthode pour ne plus être triste, car vous aussi, vous méritez d'être une personne heureuse :-)

Je réserve mon entretien gratuit

 

Bonus : Ebook "Les 4 secrets pour enfin gérer mes émotions"

Téléchargez gratuitement sur ce lien le guide « Les 4 Secrets pour enfin gérer mes émotions »  (en format PDF) Ce dossier a pour vocation de vous donner des clés pour une meilleure gestion de vos émotions. Vous souhaitez télécharger cet ebook en format PDF gratuitement ?

gérer ses émotions

Des difficultés avec vos émotions ? Découvrez notre méthode !

Gérer ses Emotions en 3 mois