La dépression saisonnière : comment y faire face ?

La dépression saisonnière, un sujet d'actualité. En effet, l'automne est une des saisons les plus génératrices de dépression saisonnière. Mais pas la seule. Le printemps est aussi considéré comme propice à la perte de moral, et à la baisse d'énergie. Alors, comment savoir si l'on vit une dépression saisonnière ? Quels sont les symptômes, les signes ? Comment y faire face ? Quelles sont les solutions ou les méthodes pour éviter et sortir de la dépression saisonnière ? Suivez-moi pour quelques explications...

« Voici que la saison décline,
L’ombre grandit, l’azur décroît,
Le vent fraîchit sur la colline,
L’oiseau frissonne, l’herbe a froid…»
Cette première strophe du poème de Victor Hugo décrit bien cette saison.

L'automne, une saison cruciale pour la dépression saisonnière

Elle a mis du temps à venir mais l’automne est bien là ! Visible par ses pluies, des nuits plus longues que les jours, un soleil moins présent. Et donc une exposition à la lumière moins importante. La nature change et annonce aussi l’arrivée de l’hiver avec les feuilles qui tombent laissant les arbres décharnés.
C’est aussi la saison qui succède à l’été, souvent synonyme de plages, de chaleur, de vacances, de longues journées ensoleillées et donc aussi de bien-être.

La dépression saisonnière ou TAS, c'est quoi exactement ?

Les changements météorologiques peuvent avoir un impact physiologique non négligeable et entraîner ainsi l’apparition d’un trouble affectif saisonnier ou TAS, plus connu sous le nom de dépression saisonnière.

C’est Rosenthal, qui en 1984 a donné une première définition du « seasonal affective disorder » ou « SAD ». Avant cela, les liens entre humeur et saisons avaient fait l’objet d’observations plus anciennes, remontant à l’Antiquité.

En effet Hippocrate faisait déjà référence à l’importance des changements de saison dans le développement de certaines maladies.
De même selon la médecine chinoise, l’automne est la saison pendant laquelle l’énergie décline et impacte le moral.
Depuis les travaux de Rosenthal et de son équipe du NIMH (National Institute of Mental Health), ce sujet a intéressé plusieurs équipes scientifiques dans le but de prévenir et de guérir de la dépression saisonnière.

Concernant la dépression de manière générale, Santé Publique France estime à près de 9 millions les personnes qui ont vécu ou vivront une dépression au cours de leur vie. Soit une personne sur sept.
19 % des Français de 15 à 75 ans seraient concernés par la dépression. Et il y aurait aujourd’hui 3 millions de patients dépressifs en France dans le pays champion de consommation des antidépresseurs. Et ce sont les femmes qui auraient deux fois plus de risques que les hommes de faire une dépression.

Comment identifier la dépression saisonnière ?

C’est d’abord cette humeur morne que l’on peut ressentir quand le beau temps n’est plus au beau fixe, ce sentiment de tristesse à ne plus voir le jour se lever, c’est aussi cette impression que l’on est au ralenti et qu’il est de plus en plus difficile de se lever le matin, c’est cette envie de rester sous la couette et de passer la journée à regarder des séries à manger sucré comme pour compenser le manque de soleil… ce sont les conséquences de ce changement de saison dont la cause principale trouve sa source dans le manque de lumière.

En plus des symptômes habituels de dépression apparaissent donc : tristesse de l’humeur, activité physique diminuée, ralentissement psychomoteur, perte d’énergie, irritabilité, anxiété, difficultés à se concentrer, troubles de la mémoire, troubles de l’attention, diminution de l’estime de soi, perte d’intérêt, peuvent s’y associer également une asthénie intense et une appétence pour les produits sucrés qui entraîne une prise de poids, un besoin fort de sommeil ou hypersomnie avec un sommeil non réparateur, comme si on se préparait à hiberner.

dépression saisonnière

Dépression saisonnière : la méthode pour y faire face

Le recours à la luminothérapie peut être une bonne solution puisque cette dépression saisonnière trouve ses sources dans le manque de lumière. En effet l’exposition à ce type de lumière modifie certaines réactions chimiques du cerveau et permet de réduire de nombreux symptômes de la dépression.

Mais c’est peut-être aussi l’occasion de mettre en place des actions pour augmenter les « hormones du bonheur ». On parle d’hormones du bonheur car elles sont accompagnées de sensations et d’émotions agréables.

Ces hormones dites du bonheur sont la dopamine, les endorphines, l’ocytocine et la sérotonine. On sait aujourd’hui qu’un faible taux de sérotonine ou hormone de l’humeur favoriserait l’apparition de cette dépression saisonnière. Parfois il suffit donc de mettre en place quelques changements et de réaliser des actions positives pour aider à se sentir mieux et augmenter le taux de sérotonine.

Selon certaines études récentes ces actions positives seraient un moyen efficace pour faire face à la dépression saisonnière.

Voici 6 clés pour éviter de tomber dans la dépression saisonnière :

  1. Recadrer son rythme de vie pour faire en sorte d’avoir plus de lumière naturelle et donc multiplier les occasions de sorties en journée
  2. Augmenter les temps de marche en allant chercher son pain par exemple ou en allant se promener en extérieur le week-end, c’est le temps des champignons et des châtaignes super aliments qui aident à avoir de l’énergie
  3. Pratiquer une activité physique pour se re-booster. En effet, pratiquer une activité physique régulière est bénéfique toute l’année, mais en particulier lors de la saison froide si vous souffrez de blues hivernal. Les endorphines produites par l’exercice boostent la santé mentale, et permettent de se sentir mieux dans son corps et dans sa tête.
  4. Prendre un temps pour soi en allant se faire masser, le toucher est une source de sécrétion d’ocytocine.
  5. Veiller à avoir une meilleure alimentation avec les produits de saison qui regorgent de super vitamines
  6. Pratiquer la gratitude peut aider à diminuer la morosité hivernale et apprécier les bons côtés du quotidien. Prendre l’habitude de noter les choses dont vous êtes reconnaissant en fin de journée dans un carnet que vous aurez pris soin de choisir. Il n'est pas nécessaire qu'il s'agisse d'événements exceptionnels ni de pensées philosophiques profondes, parfois notre tasse de thé préféré chaude ou le contact de nos animaux de compagnie, le câlin d’un proche suffisent à nous faire du bien, et valent la peine d'être remarqués.

Sauf que parfois ces quelques actions sont difficiles à enclencher...

En effet, cette dépression saisonnière peut aussi être la conséquence d’un mal-être plus profond et de situations que l’on a pas réglées car pris dans le tourbillon du quotidien.

Ces situations peuvent être :
« Je n’arrive plus à m’épanouir dans mon travail et il m’est difficile de me lever pour aller au boulot »
« Mes relations conjugales ou familiales sont difficiles et j’ai envie de me replier sur moi-même ou de fuir les conflits»
« J’ai le sentiment de ne pas être compris »
« J’ai peur de l’avenir et je n’arrive pas à prendre des décisions »
« J’éprouve un manque de reconnaissance de tout ce que je peux faire pour les autres sans jamais penser à moi »
« Je suis seul et ça me pèse »
« Je me sens mal dans ma peau et j’ai du mal à avoir confiance en moi »

Tous ces sujets peuvent être abordés en coaching de vie.

Profitez de ce changement de saison aussi pour enclencher un renouveau. Anticipez le printemps en faisant appel à un coach de vie qui saura vous accompagner à traverser cette période et à enclencher des changements pour de nouvelles situations.

En médecine chinoise l’automne représente la période de récolte et de dépouillement. Les végétaux font leurs graines qui se conserveront l’hiver pour naître au printemps. Les plantes se dépouillent pour ne garder que l’essentiel. En décrivant ces réalités naturelles on peut pousser l’analogie plus loin et aboutir à ces notions de se délester pour mieux renaître, lâcher prise (dépouillement), faire le bilan (récolte) notion que vous pouvez aborder en coaching de vie.

Et si vous pouviez gérer votre dépression saisonnière ?

Si vous aussi, vous avez l'impression que vous ne parvenez pas à gérer votre dépression saisonnière, et que vous vous sentez démunis, c’est peut être le moment pour vous de vous faire accompagner pour avancer rapidement et efficacement.

Bonne nouvelle ! Nous vous offrons une évaluation gratuite de votre situation au cours d’un entretien de 15 minutes par téléphone avec un coach expert.

A quoi vous attendre durant cet entretien gratuit de 15 minutes :

1- Une évaluation précise de votre situation par un coach spécialiste 

2- Vérifier si notre méthode de coaching est adaptée à votre situation

3- Vous repartez avec une proposition concrète (nombre de séances, tarif)

Alors, prenez un raccourci dans votre vie, et planifiez votre rendez-vous au jour et à l’heure qui vous conviennent le mieux.

Je veux mon évaluation gratuite

Bonus : Ebook "Les 4 secrets pour enfin gérer mes émotions"

Téléchargez gratuitement sur ce lien le guide « Les 4 Secrets pour enfin gérer mes émotions »  (en format PDF).

Ce dossier a pour vocation de vous donner des clés pour une meilleure gestion de vos émotions.

gérer ses émotions

Des difficultés avec vos émotions ?
Découvrez notre méthode !

Gérer ses Emotions en 3 mois