Savoir dire non : comment s'affirmer ?

Savoir dire non est un véritable talent, et la bonne nouvelle c’est que l’affirmation de soi, ça s’apprend. Si vous vous donnez les moyens, vous pourrez sortir de ce cercle infernal qui vous conduit systématiquement à « dire oui » lorsque vous souhaitiez « dire non ». Vous n’osez pas refuser une nouvelle tâche auprès de votre employeur alors que vous êtes déjà bien débordé.e ? Ou bien vous faites partie de ceux à qui on peut demander n’importe quel service et qui se pliera en quatre pour nous satisfaire ? Ou encore, vous avez tendance à faire passer les demandes des autres avant la satisfaction de vos propres besoins ?

Et cette non-affirmation de soi se répète dans toutes les circonstances de votre environnement : amour, travail, famille, amis et copains… Alors oui, vous avez naturellement envie d’être aimable, de rendre service, d’être apprécié.e, mais à quel prix ? Alors pour ceux et celles qui ont envie de prendre un raccourci pour apprendre à savoir dire non, sans avoir à vous justifier et sans offenser, découvrez notre méthode pour oser dire non une bonne fois pour toute.

L'importance de savoir dire non

Pourquoi est-il primordial de savoir dire non ?

Explorons ensemble les coûts et les conséquences d’un « Oui » à contrecœur

  • Des ruminations : « quand même il/elle pourrait bien se débrouiller» ; « à quelle heure je vais finir » ; « et je n’ai pas fait ci, ça ».
  • De l’énergie : Notre réserve d’énergie est limitée. Celle que nous utilisons pour les autres n’est alors plus disponible pour nous.
  • Du temps : Tout comme pour l’énergie, le temps dont nous disposons est aussi limité et le temps que nous avons pour nous encore plus. Il est donc important de bien mesurer le temps que nous souhaitons accorder aux autres.
  • Du stress : Liée à la charge mentale que nous prenons, au temps que nous voyons filer, à la pression que nous nous mettons pour bien faire.
  • De la rancœur : Le jour où vous aurez besoin d’aide, si personne ne vous en propose, peut-être vous direz-vous « avec tout ce que j’ai fait pour lui(elle) ». Cela risque de venir nourrir la rancœur en créant de surcroît un sentiment d’injustice et de solitude. A ce propos, savez-vous « oser demander » ?

Ce n’est pas forcément évident d’oser dire non, sachez toutefois que c’est possible. Si vous le voulez, vous y parviendrez. Alors avant de vous donner des pistes et astuces pour vous affirmer, je vous propose de comprendre pourquoi cela peut être difficile pour vous.

Pourquoi est-ce si difficile de "dire non" ?

Vous n’êtes pas seuls.es, la difficulté à oser dire non s’explique par un grand nombre de facteurs. Or, plus nous conjuguons le nombre de ces facteurs, plus cela risque d’être compliqué. Si vous souhaitez savoir dire non facilement, il est intéressant de d’abord connaître ce qui vous freine. Alors, quels sont vos freins ?

  • L’éducation :

Et oui, encore elle ! C’est toutefois logique car c’est elle qui nous façonne. Ce qui, dans notre éducation, va particulièrement impacter notre capacité à dire non est le langage et, au travers lui, les messages contraignants que nous avons intégrés. Ainsi, si notre message contraignant « Fais plaisir » est fortement ancré en nous; oser dire non sera compliqué.

Dans ce cas, inconsciemment nous cherchons à satisfaire l’autre avec un sens du sacrifice exacerbé.Au-delà des messages reçus, il y a aussi la manière dont nos éducateurs ont géré notre période du « Non » dans notre petite enfance. Cette période d’opposition se situe aux alentours des 2 ans. C’est le moment où l’enfant s’affirme. Dans cette période cruciale, il est important que les éducateurs trouvent le bon équilibre entre laisser l’enfant s’affirmer et le frustrer. Et vous, avez-vous eu la possibilité de vous affirmer ?

  • L’environnement social ou sociétal :

Dans certains milieux, il est plus difficile que dans d’autres d’avoir la liberté de s’opposer. Cela peut être mal perçu, voire répressible, d’oser refuser.

  • Les émotions :

En premier plan se trouve la peur de décevoir qui cache en second plan plusieurs autres peurs. De manière générale, ces peurs sont relatives au rapport que nous avons à l’autre. Ainsi, derrière la peur de décevoir son employeur, se cache probablement celle de perdre son travail. Derrière la peur de décevoir son conjoint, son enfant, se cache celle de ne pas être aimé.e. Derrière la peur de décevoir ses parents, ses éducateurs, ses mentors se cache celle de ne pas être à la hauteur. Derrière la peur de décevoir quidam se cache la peur du jugement. Et vous, quelle est exactement la vôtre ?

  • Une faible connaissance de soi :

Si vous ne connaissez pas la personne que vous êtes, ce qui vous anime, vos limites et vos valeurs profondes cela peut en effet être compliqué d’oser dire non.

  • Le manque d’estime de soi :

Vous pensez que vous ne valez rien ? Que vous êtes moins intéressant.e qu’un.e autre ? Oui ? Alors, en abondant à leurs demandes vous cherchez probablement à gagner leur reconnaissance. Or, il est normal de chercher la reconnaissance car c’est un besoin fondamental de l’être humain.

  • Le manque de confiance en soi :

Vous pensez que vous n’êtes pas capable de vous affirmer, de savoir dire non à un ami, à votre patron ? Or, en se sentant incapable de, il devient difficile d’agir, de se positionner. Pourtant, si vous cherchez bien, vous trouverez probablement un moment de votre vie où vous avez su écouter une envie, un besoin, une intuition. Non ?

Maintenant que vous connaissez les potentielles causes, vous avez la possibilité de travailler sur celle(s) qui vous concerne(nt). Vous pouvez aussi commencer par tester une des solutions suivantes.

4 techniques pour savoir dire non

1- Oser dire non

Jetez-vous à l’eau, dites « Non » ! Parfois, il suffit juste d’oser. Pour vous aider, vous pouvez prendre une profonde inspiration avant de manifester votre refus. Imaginez qu’en inspirant, vous vous remplissez de courage. Vous pouvez aussi vous entraîner en commençant par dire Non dans les situations anodines, refuser des petites choses. Puis, au fur et à mesure que vous gagnez en assurance, vous parviendrez à dire Non dans les situations plus complexes, en toutes circonstances.

2- Modéliser

Inspirez-vous des personnes que vous connaissez qui savent dire non. Observez leur posture, écoutez leur ton de voix. Si leur attitude vous convient, testez la vous aussi, appropriez-vous la.

3- Appliquer ma méthode

Je réponds aux 3 questions qui suivent :

  • Que va-t-il se passer de grave si je refuse ?

A chaque fois que je me suis posée cette question, la réponse a été la même : RIEN !  Or, cette simple réponse suffit à faire redescendre la pression que peut générer en moi la demande et éloigne toute peur de décevoir. Je passe donc ensuite facilement à la deuxième question. Nota : Si vous avez des difficultés avec la notion de grave, vous pouvez remplacer la question par : « Pour me respecter pleinement, vaut-il mieux refuser ou accepter à contrecœur ?

  • Quels sont les avantages à savoir dire non ?

Il n’est pas rare qu’ils soient nombreux : éviter du stress, préserver mon temps, mon organisation, m’affirmer. Il arrive aussi que j’identifie que cette charge ne me revient pas. Du coup, en la refusant, je donne à l’autre l’opportunité de prendre ses responsabilités et assumer la charge qui lui incombe.

  • Qu’est-ce qui va changer dans ma relation à cette personne si je refuse sa demande ?

Dans 95% des cas, ma réponse a été « Rien ». Du coup j’ai fini par intégrer que ce n’est pas la personne que je refuse mais sa demande. Cet angle de vue change beaucoup de chose, vous ne trouvez pas ? Il m’arrive aussi de tourner la question différemment « Et si j’étais à sa place, comment verrais-je le fait qu’il/elle me dise non ?

Et bien je le verrai d’un bon œil, je comprendrais sans aucun doute. Du coup, comme j’en suis capable, j’ai toutes les raisons de penser que mon demandeur aussi. Et puis, s’il ne me comprend pas, s’il me juge pour mon refus cela lui appartient. Dans ce cas, je me dis que notre relation repose sur des futilités, je la prends donc pour ce qu’elle est.

Ma méthode pour savoir dire non en vidéo :

4- Renforcer la connaissance de soi 

C’est un vrai travail de fond en développement personnel. Vous pouvez le faire seul ou accompagné par un coach de vie. En identifiant vos valeurs, vos croyances, vos capacités, vos limites et vos  ressources vous aurez votre « référence de base » et saurez ce à quoi vous dites pleinement oui ou pleinement non et ce sur quoi vous acceptez le compromis.

Il vous sera alors plus facile de vous positionner, de vous affirmer pleinement et sans difficulté. En fonction de votre situation, il se peut qu’une seule de ces pistes vous suffise, je vous invite donc à commencer par expérimenter celle qui vous parle le plus. Il se peut que l’impact émotionnel de votre positionnement face au refus soit tel que vous ayez besoin d’utiliser plusieurs de ces pistes ou que vous ayez besoin d’être accompagné.e pour trouver et élaborer votre propre stratégie.

N’hésitez pas à demander de l’aide. Cela vaut vraiment le coup car, très souvent, en travaillant sur sa capacité à « dire non » de nombreux bénéfices collatéraux émergent et améliorent nettement notre bien-être au quotidien (moins de stress, plus de temps, plus de sérénité, etc.). Aucune des personnes que j’ai accompagnée pour cela n’a échouée. Il y a donc de fortes probabilités que vous y parveniez.

A retenir

  • Il peut y avoir une ou plusieurs raisons qui nous empêchent d’oser dire non alors que nous en aurions envie : notre éducation, notre environnement social ou sociétal, nos émotions, une mauvaise estime ou mauvaise connaissance de soi, un manque de confiance en soi.
  • Oser refuser présente de nombreux avantages : une meilleure affirmation de soi, gagner en confiance, se préserver du stress, optimiser son temps, son organisation, laisser aux autres leurs responsabilités.
  • Il y a plusieurs solutions pour oser dire non : Oser, modéliser, utiliser une méthode, travailler sur soi.
  • Dans la majorité des cas, il n’y a pas de conséquence grave à dire non, c’est nous même qui nous mettons la pression.
  • Apprendre à dire non est accessible à tous.

Et si vous pouviez apprendre à savoir dire non ?

Si vous aussi, vous avez l'impression que vous ne parvenez pas à oser dire non, et que vous vous sentez démunis à gérer cette situation, c’est peut être le moment pour vous de vous faire accompagner pour avancer rapidement et efficacement.

Bonne nouvelle ! Nous vous offrons une évaluation gratuite de votre situation au cours d’un entretien de 15 minutes par téléphone avec un coach expert.

A quoi vous attendre durant cet entretien gratuit de 15 minutes :

1- Une évaluation précise de votre situation par un coach spécialiste 

2- Vérifier si notre méthode de coaching est adaptée à votre situation

3- Vous repartez avec une proposition concrète (nombre de séances, tarif)

Alors, prenez un raccourci dans votre vie, et planifiez votre rendez-vous au jour et à l’heure qui vous conviennent le mieux.

Je veux mon évaluation gratuite

Bonus : Ebook "Les 4 secrets pour enfin gérer mes émotions"

Téléchargez gratuitement sur ce lien le guide « Les 4 Secrets pour enfin gérer mes émotions »  (en format PDF).

Ce dossier a pour vocation de vous donner des clés pour une meilleure gestion de vos émotions.

gérer ses émotions

Des difficultés avec vos émotions ?
Découvrez notre méthode !

Gérer ses Emotions en 3 mois