Comment se faire des amis quand on est jeune adulte ?

Se faire des amis c’est facile ? Saviez-vous qu’en France, 1.4 millions de jeunes entre 15 et 30 ans souffrent de solitude ? Isolement, vulnérabilité social, souffrance affective, les mots se rejoignent pour exprimer un phénomène nouveau, un mal-être actuel : la solitude touche les jeunes de notre époque.

Précarité, éloignement familial, échec professionnel, manque de confiance, complexe… Les causes sont multiples, le résultat est le même : les facteurs négatifs se multiplient et créent un cercle vicieux de solitude.

Parfois, certains événements ponctuels expliquent cette solitude : il peut s’agir d’un déménagement, se retrouver seul dans une nouvelle ville, le passage du lycée à la fac, ou bien se sentir seule après un divorce ou une rupture, et bien d’autres encore.

Alors, existe-t-il des solutions efficaces et concrètes pour se faire de nouveaux amis ? Un moyen de sortir de la solitude et aller vers davantage de bien être au quotidien ? Une astuce pour réussir à tisser des liens ? Comment trouver sa place et s’intégrer dans la société en faisant partie d’un réseau amical solide et épanouissant ?

Coach de vie spécialisée dans la solitude et la création de liens, je constate autour de moi des jeunes clients seuls, enfermés dans cette solitude. Des personnes formidables, dotées de nombreuses qualités et compétences, qui cherchent davantage d’amitié, de complicité et de rires partagés dans leur vie de jeunes adultes.

Si ces mots vous parlent et évoquent chez vous un désir de changement, alors soyez bien attentifs dans la suite de votre lecture ; voici une méthode efficace en 3 clés pour se faire de nouveaux amis et les garder.

1- Modifier son comportement pour favoriser les rencontres

Avez-vous vraiment envie de vous faire de nouveaux amis ?

La première question à se poser est sûrement la plus simple : vivez-vous bien votre solitude ? Comme tout projet de changement, il faut d’abord être sûr de vouloir quitter ce que l’on vit pour aller vers autres chose. Certaines personnes apprécient, et recherchent même la solitude.

Elles peuvent y trouver calme, sérénité, recueillement, à l’image des ermites vivant en autarcie dans les montagnes. Et ne sont pas en recherche de nouveaux amis. Mais si vous ne vous voyez pas vivre dans une grotte troglodyte perchée à 200m de hauteur dans le fin fond de l’Himalaya sans amis… alors c’est que vous êtes prêt à créer du lien, à ouvrir votre réseau social, à trouver de vrais amis. Yes !

Pourquoi la solitude ? Ou bien, Comment se faire des amis ?

On pourrait se questionner sur le « pourquoi » de cette solitude, d’où vient-elle, à cause de qui, de quoi…. Mais cela risque de prendre du temps. Alors si vous n’avez pas 20 ans à perdre à vous questionner, remercions gentiment Freud et avançons plutôt ensemble grâce au « comment ».

Posons-nous simplement quelques minutes pour comprendre « comment je m’y prends » pour être seul. Quels comportements mettons-nous en place, consciemment ou inconsciemment, qui pourraient nous éloigner des autres et empêcher de nouvelles amitiés ? Quel système s’est peu à peu ancré dans notre quotidien, qui favorise aujourd’hui ce sentiment de solitude et la difficulté à se faire de nouveaux amis ?

Ca commence parfois tout doucement, insidieusement.

Les comportements néfastes qui empêchent de se faire des amis

Voici une liste de comportements qui ne favorisent ni les rencontres, ni les nouvelles amitiés :

  • « Dès que je sors de chez moi, je mets mon casque pour écouter la musique »

  • « Dès que je m’ennuie, je regarde la télé »

  • « Je ne parle jamais à un inconnu »

  • « Je ne souris pas à quelqu’un que je ne connais pas », …

Ces comportements peuvent paraître normaux, ils font partie intégrante de nos habitudes, et pourtant… Ils favorisent notre solitude et ne mettent pas dans de bonnes conditions pour se faire des amis.

Pour enrayer le disque et éjecter cette ritournelle qui ne nous convient plus, il est important de prendre conscience de la multitude de ces petits comportements à impacts négatifs. Pour ça, rien de mieux que d’en faire une liste en les énumérant.

Une astuce pour mettre en marche le changement désiré :

Ecrire pour chaque comportement obsolète un nouveau que vous souhaitez mettre en place très vite. Quelles sont les actions que vous pouvez rapidement mettre en place pour tisser des liens avec votre entourage ?

Les comportements propices à se faire des amis

A l’inverse du paragraphe précédent, voici des suggestions pour favoriser les contacts et tisser des liens :

  • « Sourire à une personne par jour, dans la rue »

  • « Regarder dans les yeux la boulangère »

  • « Poser une question, même toute bête, à mon voisin de café »

  • « Quand je marche, lever mon regard à hauteur de celui des autres »…

Ces petits riens sont en réalité la base pour entrer en communication avec les autres, et à terme se faire de nouveaux amis ?

A nous de suivre les encouragements de Matthieu Ricard, docteur en génétique cellulaire, moine bouddhiste et auteur :

Il n'y a pas de grande tâche difficile qui ne puisse être décomposée en petites tâches faciles. 

Matthieu Ricard

Remplacer sa solitude par quoi ?

Vient ensuite le moment de comprendre quelle solitude, quel manque s’est installé dans notre vie. Le plus efficace est de préciser quel changement nous aimerions voir se concrétiser.

Est-ce que je veux me sentir davantage proche de ma famille ? Est-ce que je désire avoir à mes côtés chaque matin un amoureux/une amoureuse ? Ou bien est-ce que je souhaite par-dessus tout me sentir intégré dans un groupe de copains, une bande d’amis ?

Et derrière tout cela, se cache-t-il un souhait d’être écouté, compris, accepté, aimé ? Ou bien un désir de partager des moments d’amitié, vivre avec de nouveaux amis, agir ensemble ?

Mettre le doigt sur ce qui me manque, c’est avoir une idée plus précise sur ce vers quoi je souhaite aller. Le projet se dessine, l’objectif se précise…

se faire des amis

2-  S’accepter et s’aimer : un préalable pour se faire des amis

« Est-il normal de ne pas avoir d’amis », « Comment utiliser internet pour se faire des amis », « Je veux des amis », « Cherche amis pour sortir », « Célibataire et sans amis », « Puis-je vivre sans amis »...

Voici quelques exemples des milliers de requêtes similaires recherchées via les moteurs de recherche comme Google.

Cela montre le désir fort partagé par beaucoup d’entre nous de se connecter aux autres, de créer du lien. La bonne nouvelle, c’est que lorsqu’il y a du désir, il y a très souvent de l’énergie. Mais cette précieuse énergie est parfois gaspillée parce qu’elle est maladroitement orientée.

Si l’on souhaite être davantage entouré de personnes bienveillantes et aimantes, il faut tout d’abord être cette personne-là, pour soi. C’est simple, mais c’est la base avant d’attirer la sympathie des autres. Déjà s’aimer soi-même.

Et vous, quel ami êtes-vous pour vous-même ?

Je vous propose de vous poser une question : A quel point vous aimez-vous ?

Sur une échelle de 0 à 10, où placeriez-vous le curseur ? Une fois le chiffre trouvé (par exemple 6), je vous invite à vous demander « Pourquoi pas moins (5 par exemple) ? Qu’est ce que j’ai en moi et que j’aime vraiment ? ».

N’hésitez pas à écrire, prendre note de ce qui vous vient. Puis, vous pouvez vous demander « Pourquoi pas plus (7 par exemple) ? Qu’est ce qui me manque pour m’aimer davantage ? ». De la même manière, notez votre réponse.

Ce petit exercice peut vous aider à prendre conscience de votre niveau d’amour pour vous-même… Il est important de se rendre compte de ce qui est présent en vous et que vous aimez, et de ce que vous souhaiteriez voir améliorer.

Je vous propose d’accueillir vos réponses avec bienveillance, sans jugement.

Pour augmenter concrètement votre amour-propre, vous pouvez vous donner une petite action rapide à mettre en place pour aller vers ce que vous souhaitez voir amélioré.

Adopter un langage positif pour mieux communiquer avec les autres 

Nos pensées ont un grand impact sur le regard que l’on porte sur soi. On  ne se rend pas toujours compte de l’influence que peuvent avoir nos ruminations négatives sur notre énergie.

Prendre conscience de ce que l’on se répète tous les jours, inconsciemment ou non, est un début au changement. Finies les phrases dénigrantes, dévalorisantes, qui empêchent la construction de nouvelles relations ou amitiés !

Aujourd’hui, que souhaitez-vous entendre résonner en vous ? Quelles phrases motivantes, encourageantes, souhaitez-vous vous adresser quotidiennement ?

Au début cela ne sera sûrement pas très naturel, un peu forcé… mais je vous invite à continuer. Persévérez dans ces messages tendres et bienveillants, ils vont vous donner une énergie nouvelle insoupçonnée.

Transformer votre discours va considérablement changer votre vision de vous-même. Et donc le regard que portent les autres sur vous. Si vous devenez votre propre meilleur ami(e), les autres risquent de suivre…

S’aimer soi-même pour mieux aimer les autres

Décider de s’aimer, c’est se permettre de prendre soin de soi. C’est oser se faire plaisir. Ca vous parle ? Si vous preniez le temps maintenant de vous questionner quelques instants : Qu’est ce que vous vous empêchez de faire à cause de cette solitude, et que vous rêveriez de vivre ?

Sortir au cinéma ? Boire un café en terrasse avec des amis ? Voir la dernière expo avec une copine ? Vous habiller dans un style qui vous plait ? Visiter le pays de vos rêves ? La liste peut être longue, à vous de la compléter.

Il suffit de commencer petit à petit, en se recentrant sur ce qui nous fait du bien. Et « se faire du bien » n’est pas forcément dans notre zone de confort habituel… cela nécessite parfois quelques efforts. Ce n’est peut-être pas évident de faire le premier pas pour s’offrir un temps de massage dans un institut.

Mais à votre avis, quels seront les bénéfices ? Comment vous sentirez-vous en sortant de ce moment privilégié ? De quelle petite victoire pourrez-vous vous féliciter ?

Comme vous l’aurez compris, avant d’aller chercher l’affection et la bienveillance chez d’autres, vous pouvez commencer à vous les offrir à vous-mêmes. Un beau cadeau pour commencer l’année. Et un bon moyen de se faire des amis.

Reprendre confiance en soi et surmonter ses complexes

En plus de l’amour de soi, la confiance en soi est un autre trésor que l’on peut travailler et augmenter. Un élément supplémentaire important pour s’ouvrir aux autres et créer plus facilement du lien.

De nombreuses personnes se sentent isolées à cause d’un complexe mal vécu. Gène ressentie comme « défaut physique », timidité excessive, complexe d’infériorité intellectuelle ou sociale, difficulté financière…

Tous ces facteurs peuvent faire baisser distinctement la confiance en soi. Si un de ces complexes vous est familier, il se peut qu’il ait un impact négatif sur votre  image de vous-même. Il semble donc nécessaire de « prendre  le taureau par les cornes », et de vous en débarrasser une fois pour toute !

Les complexes n’existeraient pas si le regard de l’autre n’existait pas : nos peurs du jugement, de la moquerie et du rejet disparaitraient d’un seul coup. A nous donc de dédramatiser le regard de l’autre, pour se défaire des peurs que l’on y projette.

Comme nous partage Alexandre Jollien, philosophe, écrivain, infirme moteur cérébral, et avant tout homme (aime t’il à préciser) :

« La liberté intérieure c’est quand le regard de l’autre ne nous détermine pas »

Alexandre Jollien

Une étude a prouvé que deux jeunes sur trois pensent que l’on ne peut pas faire confiance aux autres. Que se passerait-il si, au lieu de la méfiance, nous installions de la confiance ?

Et si l’on décidait de partir du principe que « l’autre » est un potentiel ami, bon et bienveillant ? Qu’est ce que cela pourrait faire évoluer dans nos rapports aux autres ? Et à nous-mêmes ?

comment se faire des amis ?

3- Prendre conscience de sa valeur pour tisser des liens

La solitude provoque un sentiment d’inutilité

Aujourd’hui, 60% des jeunes disent se sentir inutiles. Et ce sentiment est d’autant plus fort chez ceux souffrant de solitude ; ces deux éléments semblant liés.

Dans une période transitoire qu’est celle où l’on quitte le domicile familial pour entamer des études ou se lancer dans la vie professionnelle, la perte de repères et l’éloignement des membres de sa famille peuvent créer sentiments de solitude, d’abandon, de rejet, voire d’inutilité.

Etre jeune adulte c’est aussi devoir trouver sa place et s’intégrer dans la société, ce qui n’est pas forcément évident pour chacun.

Comment se rendre utile pour combattre la solitude ?

Quoi de mieux pour créer du lien que de se rendre utile aux autres ?

Pour savoir comment on peut se rendre utile, il suffit de se connecter à ses talents. Que savez-vous faire facilement et bien ? Qu’est ce qui vous est naturel de faire et que les autres reconnaissent comme étant une qualité ? Qu’est ce que vous aimez par dessus tout faire, et qui vous semble évident ?

Là se cache un talent. Cela peut-être un savoir-faire comme un savoir-être : « j’ai un don pour le dessin, j’ai une capacité à faire se rencontrer les gens, j’adore valoriser et encourager, je suis très bricoleur, j’ai un don pour l’observation »…. Et vous, quel est votre talent ?

Identifier ce qui fait de vous une personne unique

Ces dons nous sont personnels et nous rendent uniques. Ils font de chacun d’entre nous une personne spéciale, précieuse. Prendre conscience de votre talent, c’est pouvoir commencer à mettre en action votre « valeur ajoutée » : ce que vous pouvez apporter aux autres, qu’eux n’ont pas.

C’est là que se cache une clé importante : ce qui va vous rendre utile et attirant aux yeux des autres va nécessairement vous rapprocher d’eux.

A votre avis, que peut-il se passer à partir du moment où vous décidez de mettre en valeur votre spécificité ? Quels changements, quelles transformations peut-il y avoir dans le regard que vous portez sur vous-même ?

Vous découvrirez sûrement que si vous accordez vos talents et vos valeurs à vos actes, alors très rapidement votre estime va grimper en flèche. Tout simplement parce que vous « risquez » de vous sentir entièrement vous. Enfin.

Utiliser vos talents pour provoquer de nouvelles rencontres

Votre talent pour le dessin peut vous permettre de proposer des ateliers artistiques et votre don pour mettre en connexion les gens peut vous amener à organiser des « soirées rencontres », et pourquoi pas se faire de nouveaux amis ?

Pourquoi ne pas utiliser vos qualités de bricoleur pour proposer vos services à vos voisins ? Votre capacité naturelle à valoriser les personnes peut vous être utile pour partager des mots gentils à vos voisins de bus et votre don d’observation peut vous servir à être attentif aux besoins des autres, et leur proposer votre présence.

Ca commence par un regard, un sourire, un petit mot… ca ne semble pas grand-chose, mais c’est l’essentiel pour rentrer en contact avec une autre personne. Sans pression ni exigence, juste le plaisir de sentir qu’il y a un contact, une rencontre. Et à terme pourquoi pas devenir amis ?

Vos talents, mais aussi vos passions, peuvent être le lien avec l’autre. Il existe de nombreux moyens pour partager un moment, une passion, une discussion.

Que ça soit par une association, des ateliers, un club, des forums, des sites internet, des sorties organisées, les occasions sont nombreuses pour rassembler les personnes souhaitant s’ouvrir à d’autres. A vous de trouver autour de quel thème vous souhaitez faire lien.

Votre comportement influence les mises en relation

Enfin, un point qui me semble important est de prendre conscience de ce qui fait notre propre richesse.

Imaginez une personne venant vers vous, visiblement mal à l’aise et semblant en forte demande affective ; ça peut vous effrayer, et vous pousser à vous en éloigner.

Imaginez maintenant cette même personne vous regardant droit dans les yeux, avec un grand sourire, confiante et apparemment consciente de ces richesses… Quelle réaction aurez-vous ? Désirerez-vous la fuir, ou mieux la connaitre ?

Les amitiés ne se forment pas par hasard ; nous avons besoins les uns des autres. Nous sommes attirés par des personnes qui nous complètent bien et qui semblent pouvoir nous apporter quelque chose, que ça soit de l’amour, une écoute, du recul, des conseils... C’est un partage.

Et ce partage forme un équilibre dans nos relations permettant qu’elles soient saines et durables

Rappelez-vous donc que vous êtes précieux et unique, que vous avez des choses à partager et à apporter aux autres. Comme disait ce cher Oscar Wilde

Soyez-vous-même, les autres sont déjà pris

Oscar Wilde

se faire des amis

Et si vous partagiez votre solitude avec un coach de vie ?

Si ces mots vous parlent mais qu’il est encore difficile pour vous d’amorcer ce changement, c’est peut être le moment pour vous de vous faire accompagner pour avancer rapidement et efficacement.

Une ou deux séances de coaching peuvent vous suffire à identifier les points à faire évoluer et à gagner en confiance pour passer à l’action. Un coach pourra vous accompagner pour mettre en valeur tout ce qui fait de vous une personne unique et précieuse.

Profitez de notre offre découverte de 15 minutes avec un coach de vie, rien que pour vous. Et découvrez notre méthode pour sortir de sa solitude et se faire des amis :-)

Je réserve mon entretien gratuit

 

Bonus : Ebook "Les 7 clés pour se reconstruire après une rupture"

Téléchargez gratuitement  le guide « Les 7 Clés pour se reconstruire après une rupture » (en format PDF)

Ce dossier pour les femmes seules, divorcées ou séparées, a pour but de vous aider à vous reconstruire.
Vous souhaitez télécharger cet ebook en format PDF gratuitement ?

se reconstruire après une rupture

Vous souffrez de solitude ?Découvrez notre méthode !

Sortir de la solitude en 3 mois