Blog

Psy ou coach ? Lequel choisir ?

Lorsque j’ai préparé ce papier, j’ai contacté une amie psychopraticienne Patricia Denoyer qui exerce sur Lyon. Je lui ai demandé son avis éclairé sur la question Psy ou Coach ? Et elle m’a répondu : « Un coach de vie et un psychothérapeute ne font pas le même métier, Eric. Nous ne travaillons pas aux mêmes endroits. Pourquoi vouloir les comparer ?». Tout simplement, elle a raison sur le fond il est difficile de comparer ce qui ne l’est pas. Comparaison n’est pas raison. Pour autant, ceci étant posé, je vais tout de même relever le défi et tenter de ressortir quelques grands traits de chaque profession, étant entendu que je suis coach et pas psy…

1) Qu’est-ce que la psychologie ?

Etymologiquement, la psychologie, vient du grec « psyché » qui signifie l’âme, et de logos (paroles, discours, étude…) donc la science de l’âme. Cette science a connu ses prémices au 15e siècle, et son plein essor au 20e siècle. Concrètement la psychologie a pour objet l’étude du comportement humain sous tous ses aspects psychiques, normaux ou pathologiques…
La psy c’est vaste, c’est un ensemble de disciplines : psychologie, psychothérapie, psychiatre, psycho du travail…

Et qu’est-ce que le coaching ?

Le coaching est beaucoup plus récent. Il est né dans les années 60 aux Etats-Unis et était orienté sur le sport, et notamment le tennis. Ils se sont rendus compte que la gestion mentale de l’athlète était la source de performances bien plus élevées à condition physique équivalente.

Puis dans les années 80, le coaching a été adapté et testé dans le monde de l’entreprise. Coaching dit « de deuxième génération », il a d’abord été proposé aux dirigeants et aux managers avant de se démocratiser et d’être accessible à l’ensemble des employés. C’est un coaching axé sur les notions de compétitivité tout comme le coaching sportif.

Aujourd’hui, nous assistons à l’émergence du coaching de vie (Life Coaching en anglais) représenté notamment par Parenthèses Coaching, qui reprend et adapte les principaux processus et outils du coaching mais dans une perspective humaniste, axée sur l’évolution personnelle, c’est un coaching de l’accomplissement de soi.

Le coaching se pratique dans 3 catégories : les sportifs, le monde du travail, les particuliers

Aujourd’hui en France, on compte environ 5.000 coachs pour 50.000 psy, soit 1/10.

2) Psy ou Coach, les similitudes :

Rappelons que ces 2 métiers ont un sens commun : accompagner la personne vers son bien-être.
Citons pour l'occasion Antoine de Saint-Exupéry :

"La grandeur d'un métier est peut-être, avant tout, d'unir des hommes : il n'est qu'un luxe véritable, et c'est celui des relations humaines."

Ce sont des métiers d’aidant, d’accompagnant, de soignants pour les psys
Psy ou coach, autres similitudes : le coaching s’est beaucoup inspiré de la psy et de son fonctionnement : pour être psy il faut avoir suivi une psychothérapie pareil pour le coach, le principe de supervision également (être suivi régulièrement par une personne extérieure), code de déontologie, confidentialité
Alors, même si effectivement psy ou coach sont 2 métiers d’accompagnement, quelles sont les différences ?

3) Psy ou Coach, les grandes différences :

a) Patient / Client :

En psychologie, on parle de patients alors qu’il s’agit de clients pour le coach. En effet, les psys sont plus dans le milieu médical, on parle de science. Le coaching est plus dans la prestation de service à une personne désireuse d’améliorer son quotidien.

b) La méthodologie : Pourquoi / Comment :

La psychologie cherche à comprendre dans le passé ce qui vous a conduit à être ce que vous êtes aujourd’hui. Pourquoi n’êtes-vous pas bien ? Qu’est-ce qui pourrait expliquer votre situation actuelle ? S’est-il passé qq chose dans votre enfance ou adolescence ?
Le coaching de vie ne va que très peu s’attarder sur le passé et le pourquoi. Il part du présent et son regard se porte vers l’avenir. Quelle est votre situation actuelle ? Et quelle est votre situation idéale ? Puis mesurer le chemin à parcourir et se demander comment y parvenir ? Comment allez-vous faire pour atteindre votre objectif ? Qu’allez-vous mettre en place ?
C’est ce que disait Patricia Denoyer mon amie psycho-praticienne : « nous ne travaillons pas aux mêmes endroits ».

c) la durée :

Il existe aujourd’hui certaines thérapies cognitives qui sont appréciées pour leur durée courte. Il est vrai que si vous rentrez en psychanalyse, cela risque de durer un certain temps et cela peut tout à fait s’entendre et se justifier.
Donc suivant les cas, la psy peut être courte ou longue.
Pour le coaching, quel que soit le « cas », le nombre de séances ne doit pas excéder 10-12, soit 3 mois. Si cela dure plus longtemps, il faut changer de coach …

d) L’objectif :

En psy, un contrat peut être signé entre le patient et le psy lors d’une psychothérapie. Ce n’est pas généralisé dans la profession.
En coaching, l’objectif quel qu’il soit, est toujours noté sur un contrat avec une date et un nombre de séances.

4) Psy ou Coach ? Quand ? Dans quelles circonstances ?

a) Pathologie :

Si la personne souffre d’une pathologie, alors le psy sera plus adapté.

b) Situations lourdes :

Si la personne a vécu des situations traumatisantes dans son enfance (maltraitance physique ou verbale, viols, …) et qu’elle a du mal à gérer, alors le psy sera plus adapté.

Vous allez voir un psy lorsque votre quotidien est trop difficile à supporter (grosse dépression, un mal-être profond…). Et que c’est certainement dû à des choses qui sont liés à votre passé, et pas encore révélées, acceptées, gérées…
Le psy va travailler sur la globalité de la personne. Alors que le coach va travailler sur un point précis (manque de confiance en soi, gérer son stress et ses émotions…).

c) Les situations propices au coaching de vie :

Typiquement, le coaching de vie est adapté pour des enjeux comme :

- la crise de la quarantaine ou de la cinquantaine, le sentiment d’être perdu. A ce propos, je vous partage la situation d’un client qui suit une thérapie avec un psy et j’ai commencé avec lui vendredi dernier sa 1ère séance de coaching. Et je pense très instructif pour le client de mêler les 2, les 2 disciplines peuvent être aussi très complémentaires.

- Le coaching de vie est préconisé pour la réalisation de projets : des projets qui vous tiennent à cœur et que vous avez toujours rêvé de mettre en place. Là, le coach va vous accompagner, il va être votre partenaire bienveillant à vos côtés, va vous aider à réaliser votre objectif : une reconversion professionnelle, la création d’une société, …

- Le coaching de vie est très efficace sur la gestion du stress, des émotions, du temps. Avec toujours en toile de fond le travail sur la confiance en soi et l’estime de soi. Par exemple, devenir capable de parler en public, apprendre à gérer son temps et ses priorités, ne plus stresser quand son mari discute au téléphone avec son ex, savoir déléguer, ne plus se sentir obligé d’atteindre la perfection, etc.

- Vous voulez améliorer votre communication dans votre couple, avec vos ados, dans votre travail, vous voulez vous débarrasser de vos cailloux dans votre chaussure qui vous gênent depuis des dizaines d’années ?

En somme, vous avez simplement un enjeu que vous voudriez régler une fois pour toute.

Demander de l'aide est-il une forme de faiblesse ?

Et non vous n’êtes pas faible non plus …
C’est une remarque que j’entends régulièrement lors de mes 1ers coachings avec mes clients. « je dois être faible parce que je me fais aider… »
A cela je réponds : « Pensez-vous que demander de l’aide est un signe de faiblesse ? »

Alors que penser de Nelson Mandela, de Barack Obama, de Quincy Jones ?
De grandes personnalités influentes se font coacher. Et c’est une chance aujourd’hui d’avoir accès au coaching en tant que particulier. C’est en tous cas tout le sens que nous mettons à travers Parenthèses Coaching : démocratiser le coaching, le rendre accessible au plus grand nombre. Car oui nous en sommes convaincus : il y a un avant et un après coaching. C’est une méthodologie puissante qui était réservé il y a encore peu aux élites de notre monde moderne.

Un Psy ou un Coach ? Comment choisir ? Voir la vidéo : interview d'Eric Sciscione de Parenthèses Coaching par Annie Borgia d'Alpes 1.

A vous de jouer maintenant. Faites le point sur votre situation et profitez de notre offre de découverte de 15 minutes avec un coach de vie, rien que pour vous.

je réserve mon entretien gratuit