Blog

Comment se faire obéir sans crier ?

Éduquer sans crier, se faire obéir s'en s'énerver, est-ce un mythe ? Bon nombre de parents rêvent de cette éducation idéale pour leurs enfants ou adolescents. Malheureusement la réalité est parfois toute autre et le petit cocon familial tant espéré devient un lieu de cris, de colères, d’énervements, de frustrations en tout genre. Nous avons l’impression de subir les situations et de nous enliser dans un rôle de père ou mère fouettard, que nous nous étions pourtant jurés de ne pas adopter.
Comment élever nos enfants dans le calme ? Comment se faire obéir sans crier quand nous sommes sollicités de tous les côtés ?

Mais attention se faire obéir sans s’énerver, ne veut pas dire tout accepter de la part de nos enfants et d’en faire des enfants rois. Il est primordial de donner un cadre structurant à nos enfants et de poser des limites, tout en gardant une certaine bienveillance.

A-t-on appris à se faire obéir sans crier ? 

Il est important de rappeler que nous nous devenons parents du jour au lendemain après la naissance de notre enfant sans grande préparation spécifique, ni aucun apprentissage particulier (mis à part peut être quelques lectures pour certains d’entre nous). Il est donc nécessaire de s’accorder une certaine bienveillance vis-à-vis de nous-même. Nul n’est parfait et nous commettrons surement des erreurs dans notre éducation, tout comme nos parents en ont sûrement commises. Élevons nos enfants, éduquons-les en acceptant nos imperfections.

Le rôle de parents se découvre au jour le jour et la tâche peut s’avérer de plus en plus complexe face à la multiplication des naissances. Nous nous improvisons parents et notre apprentissage de l'éducation est infini. Nous apprenons au fur et à mesure des expériences vécues, des problèmes rencontrés, des joies ressenties, des personnalités très diverses de nos enfants. Puisque chaque enfant est unique, chaque éducation l’est aussi.
Se faire obéir sans crier n'est pas une chose aisée alors soyons indulgents vis-à-vis de nous.

Comment se faire obéir sans crier

Pourquoi crions-nous ? Dans quels contextes élevons-nous la voix pour nous faire obéir ?

Les raisons de nos débordements vocaux sont multiples. A la fois, il est primordial d’étudier les différents contextes qui nous poussent à sortir de nos gongs, à nous mettre en colère, pour pouvoir ensuite les faire évoluer. Et adopter une communication non violente avec nos enfants et nos ados.

D’une manière générale, nous crions quand un ou plusieurs besoins ne sont pas satisfaits. Quels sont-ils ? En prendre conscience est la première étape. Après il nous faudra apprendre à l’exprimer à nos enfants pour qu’ils comprennent les raisons de nos cris, et enfin la dernière étape sera d’essayer de trouver des solutions pratiques et concrètes pour satisfaire nos besoins et ainsi se faire obéir sans crier. Cela passe bien entendu par une bonne gestion de sa colère.

Certains contextes expliquent les énervements lorsque on est à bout :

  • La fatigue
  • La surcharge des différentes choses à faire (travail, repas, rangements, loisirs, linge, ménage, conduites diverses, tâches administratives, devoirs, engagement dans des associations d’écoles/de parents d’élèves, etc)
  • Le manque de reconnaissance de nos enfants/de notre conjoint
  • La comparaison aux autres (on a toujours l’impression que les autres font mieux que nous et que dans les autres familles tout roule !!)
  • Le stress, la peur
  • Le sentiment de solitude face aux multiples responsabilités que nous nous donnons
  • Pas assez de temps pour soi ...

Comment se faire obéir sans crier

Comment se faire obéir sans crier ? Les 10 astuces coach

Souvent nous crions par pure habitude, soit parce que cela a été le fonctionnement de nos chers parents, soit, et c’est souvent la raison principale, parce que nous n’avons pas confiance en notre capacité de nous faire entendre autrement. Cependant, quand nous crions, nous arrivons à nous faire entendre, sans pour autant obtenir ce que nous désirons. Nous installons un climat de tension chez nos enfants ou nos adolescents qui la plupart du temps provoque le résultat inverse.
Conscient de cela, afin de minimiser les cris, comment faire pour se faire obéir sans crier et sans s’énerver ?

1) Etre à l’écoute de nos besoins

Avant toute chose, posons nous la question : quels sont nos besoins pour nous mettre dans de bonnes dispositions ? Le sommeil, la reconnaissance, être rassurée, l’ordre, etc. Savoir expliquer à nos enfants en quoi ce que nous leur demandons est important pour nous. Et quelles émotions cela déclenche chez nous si ce que nous leur demandons de faire n’est pas fait. Observer nos émotions et les comprendre est une bonne première étape pour éviter de crier, de s'énerver et de préférer le calme et les relations apaisées.

Exemple : Remplacer : « tu n’as pas rangé ta chambre » par « je suis agacée de voir que ta chambre n’est pas rangée » ou « tu n’écoutes rien » par « je ne me sens pas écouté(e) quand je te parle ».

2) Veiller à utiliser le bon ton et ne pas crier à tout va

Parfois le fond de nos propos est juste, mais le ton employé provoque instantanément une réaction de défense ou de braquage de la part de nos enfants ou nos ados. Parfois, il nous suffit de changer notre ton pour que notre message soit mieux accueilli par nos enfants.

3) Ne pas exagérer le problème et envenimer la situation

Nous avons souvent tendance quand nous crions à dramatiser le problème en utilisant des formules d’exagération : « Cela fait 100 fois que je te le répète, c’est toujours la même chose, tu ne fais jamais ce que je te demande, tu n’écoutes rien, etc. » Ces formules ne reflètent pas la réalité et nous poussent à croire ce que nous disons. Il est important d’avoir le mot juste.

4) Savoir lâcher-prise  pour se faire obéir sans s'énerver

Savoir lâcher-prise sur certains éléments pour se focaliser sur ce qui est important. Nos enfants, tout comme nous même, ne peuvent pas être parfaits. Il faut savoir abaisser nos exigences sur certains points pour mettre notre énergie sur ce qui est primordial et pas négociable pour le bon fonctionnement de notre famille. Nous ne pouvons pas tout contrôler au risque de passer notre journée entière à crier.

5) Faire des demandes précises à votre enfant

C’est d’autant plus important avec des enfants en bas âge qui ne comprennent pas toujours ce que nous attendons d’eux. Il faut prendre le temps de définir clairement nos attentes. Se faire obéir sans crier c'est d'abord être sûr que votre enfant ou ado a bien compris le message.

Exemple : A la place de demander à un enfant de ranger sa chambre, on va lui demander de mettre les livres sur l’étagère, remettre les crayons dans la trousse, ranger tous les jouets dans le coffre, etc. L’enfant saura exactement ce qu’on attend de lui et le fera ainsi plus facilement.

6) Savoir exprimer et reconnaître ce qui va bien

Trop souvent, nous nous focalisons sur nos manques, sur ce qui ne va pas. Nous sommes dans le reproche permanent. Il est primordial d’exprimer ce qui est positif. Cela nous met dans un état d’esprit constructif. L’enfant ou l'ado se sent alors reconnu, et surtout encouragé. Cela va le pousser à reproduire plus facilement un comportement, une action dont il se sent fier, grâce à la reconnaissance que vous lui apportez. Plus besoin de se faire obéir avec autorité, car la valorisation est bien plus puissante.

7) Parler directement à notre interlocuteur en étant proche de lui

Crier d’une pièce à l’autre ou d’un étage à l’autre, nous oblige à forcer notre voix et la plupart du temps, nous ne sommes pas écoutés par la personne à qui nous nous adressons. Mieux vaut perdre 2 minutes à se déplacer pour se mettre en face de la personne, à hauteur d’yeux pour les plus petits, afin de s’assurer que notre demande a été bien entendue et bien comprise, plutôt que de passer un quart d'heure à hurler toutes les 2 minutes sans être certain que notre demande à été captée.

8) Chercher une collaboration pour éviter de crier

Amener les enfants à être décisionnaire de la solution plutôt que de leur imposer systématiquement notre façon de faire ou de penser. Ainsi, l’enfant sera beaucoup plus ouvert à régler le problème, s’il participe à la réflexion pour le résoudre.

Exemple : remplacer « arrête de regarder la télé tout l’après-midi », par « que pourrais-tu faire de différent pour t’occuper cette après-midi ? »

9) Savoir déléguer pour se faire obéir sans crier

S’appuyer sur d’autres membres de la famille. Nous ne pouvons pas tout gérer seul. Il est important de savoir dire non aux différentes sollicitations quand notre vase est plein et demander à d’autres personnes de nous aider. Répartir les différentes charges en fonction des capacités de chacun.

10) Prendre du temps pour soi, pour notre couple

Nos enfants nous réclament beaucoup de temps et d'attention. A tel point que parfois nous oublions de nous laisser du temps pour faire ce que nous aimons faire. Et ce qui nous fait du bien. Nous avons tendance à prioriser notre budget pour les activités et besoins de nos enfants. Néanmoins, il est important de garder une enveloppe pour nous aussi (restaurant avec son conjoint, soirée avec des amis en prenant une baby-sitter, activités de loisir ou de détente, etc.). Et du temps pour notre propre développement personnel ! Et si vous-même vous ne prenez pas soin de vous, pourquoi voulez-vous que les autres le fassent ?

Semer de la bienveillance, du respect, de la joie, de la gratitude, de l’écoute et vous récolterez tout cela en échange. Se faire obéir sans crier, même lorsque vous êtes à bout, deviendra alors un jeu d'enfant pour vous ...

A retenir

  • Se faire obéir sans crier c'est possible, même lorsqu'on est à bout !
  • Personne ne nous a enseigné à devenir parents
  • Adoptez une Communication Non Violente et évitez de crier sans raison
  • On peut se traiter soi-même comme sa meilleure amie ou sa pire ennemie
  • Retrouvez des relations apaisées avec votre enfant ou votre ado

A vous de jouer maintenant. Faites le point sur votre communication avec vos enfants et profitez de notre offre découverte gratuite de 15 minutes avec un coach de vie, rien que pour vous.

je réserve mon entretien gratuit